Category

Mes films préférés

Film d’Hervé Palud sorti le 15 octobre 1986. Il y a 20 ans ! Vous ne vous souvenez sans doute pas du tapage qu’avait occasionné ce film à sa sortie ! Pensez-donc ! Traitez du pétard avec humour ! Le film avait fini par être interdit aux moins de 13 ans. J’aime bien le duo formé par Lanvin et Villeret dans “Les Frères Pétard“. Dans l’extrait du jour, on voit Villeret débuter dans le métier de “vendeur à la sauvette“. Visiblement… C’est pas ça.

J’adore cette scène car j’aime quand Depardieu nous montre qu’il a du talent. Ce type peut tout jouer et ils ne sont pas nombreux. Il est capable de nous émouvoir dans “Cyranno“ ou “Le Maître de Musique“ ou bien nous faire carrément rire comme dans “La Chèvre“. Qui d’autres ?
Film de Francis Veber, sorti le 22 octobre 2003. Scénario et dialogues : Francis Veber. Avec Jean Reno, Gérard Depardieu et Richard Berry.

Je sais qu’il a été très tendance à la sortie de ce film de l’avoir trouvé “nul“ et “ringard“ mais je ne suis pas de cet avis. Loin de là ! Il faut se souvenir des mêmes critiques quand “Les Bronzés“ ou “Les Bronzés font du ski“ sont sortis. Ils n’ont pas connu le succès populaire du troisième opus (2,3 millions puis 1,5 million contre 10,3 millions d’entrées) et ils ne sont devenus cultes que grâce aux diffusions TV. Je n’ai pas compris et ne comprend toujours pas cette réaction bien française qui consiste à critiquer, voire tuer, ce qui marche. La salle de cinéma dans laquelle je me trouvais était pleine à craquer et tout le monde avait ri de bon cœur pendant tout le film mais sitôt les lumières de la salle rallumées, il était de bon ton d’“être déçu“ et de “s’être ennuyé“…
Film réalisé par Patrice Leconte. Scénario et dialogues : Blanc, Chazel, Balasko, Clavier, Lhermitte, Jugnot. Film sorti le 1er février 2006.

Aahhh… Louis de Funès ! On le retrouve ici dans ce film de Jacques Besnard avec l’immense Bernard Blier. Saviez-vous que nous avons fêté l’anniversaire de la naissance de Louis de Funès hier ? Intéressant, non ?
Bon, bref, “Le Grand Restaurant“ est sorti sur nos écrans (les grands, pas les petits) le 9 septembre 1966. Louis de Funès interprète le patron d’un grand restaurant parisien qui terrorise, comme d’habitude, tous ses employés… sauf un : le chef des cuisines qu’il craint comme la peste.

Vous avez une chance incroyable de connaître l’adresse de ce blog (je vous invite d’ailleurs à répandre la bonne nouvelle). Grâce à lui, vous vous êtes enrichi intellectuellement sans même vous en rendre compte. Je vous présente encore un chez d’œuvre tiré de ma videothèque personnelle. “Préparez vos Mouchoirs“ est sorti 4 ans après l’énorme succès des “Valseuses“, le 11 janvier 1978. Il a été écrit et réalisé par le même metteur en scène : Bertrand Blier. On y retrouve ses acteurs fétiches : Gérard Depardieu et Patrick Dewaere mais Miou-Miou n’est pas du voyage. C’est Carole Laure qui interprète le rôle d’une neurasthénique désanchantée de tout et que n’arrive plus à combler son mari interprété par Depardieu. Cette scène est énorme. Regardez le jeu de Dewaere et vous comprendrez la frustration du pauvre comédien que je suis. J’arriverai jamais à sa cheville…

Ce film est une spéciale dédicace à mon ami Azzopardi, grand supporter du grand écran comme moi. Nous rêvons tous deux devant ces films intemporels qui ne vieillissent pas, bien qu’en noir et blanc…
“Mélodie en sous-sol“, ça vous dit queqchose, à vous autres, les bleus bites ? Ah ça ! C’est pas les navets que vous bouffez l’été à la TV ! C’est du cinéma de papa comme j’aime !
Le film est sorti le 19 mars 1963 et il a été réalisé par Henri Verneuil. Il y a Gabin, Delon et l’excellent Maurice Biraud que j’aimais beaucoup. Vous avez vu la distribution ? Y’a pas Michael Youn et c’est tant mieux, non ? Ah oui, j’oubliais… les dialogues sont de MONSIEUR Audiard…

Avec ce film, je vous fais rentrer dans mon intimité cinématographique. Premièrement, j’adore le réalisateur John Hughes, qui a été un peu rapidement estampillé de la mention “films pour ado“. C’est notamment lui qui a réalisé “Breakfast Club“ et “Home Alone“ (“Maman, j’ai raté l’avion“ en français). Ensuite, j’adore Steve Martin qui est une véritable star aux USA et qui a démarré dans le show “Saturday Night Live“, célèbre show TV américain qui passe sur NBC depuis 1975 et d’où sont sortis pléthore d’acteurs comiques américains : Eddy Murphy, Chevy Chase, Jim Carrey, John Candy, John Belusci, Chris Rock etc. Steve Martin est un peu l’équivalent là-bas de notre Christian Clavier. Il y a également dans ce film John Candy, mort il y a quelques années et qui a beaucoup tourné avec John Hughes, notamment “Uncle Buck“. J’adore ces comédies américaines qui ressemblent un peu aux films de Francis Veber. D’ailleurs, dans ce film, les rapports entre Steve Martin et John Candy me font penser à ceux de Thierry Lermitte et Jacques Villeret dans le “Dîner de Cons“. L’histoire est simple : suite à un problème d’enneigement, un avion rempli de passagers n’a pu atterrir. Un homme d’affaires et un représentant de commerce se retrouvent à faire route ensemble pour rentrer chez eux. Pas vraiment du même monde, ils vont apprendre à cohabiter ensemble. Dans cette scène, on les retrouve dans un motel où ils se sont arrêtés pour la nuit. Il ne restait qu’une chambre… avec un grand lit…
Film sorti en 1987.

J’adore vraiment ce film qui raconte l’histoire d’une bande de copains inséparables. C’est Jean-Marie Poiré qui le réalise en 1988. Le film est sorti quant à lui le 1er janvier 1989. Les dialogues et le scénario sont de Jean-Marie Poiré et Christian Clavier et la distribution est exceptionnelle : Gérard Lanvin, Jean-Pierre Bacri, Christian Clavier, Philippe Korsand (excellent !) et Jean-Pierre Daroussin.

Ah… Ce film ! Il me rappelle mon enfance quand nous avions le droit de regarder les films de Louis de Funés sur le poste en noir et blanc, le mardi soir. Ce film de Gérard Oury est sorti le 8 décembre 1971 avec Louis de Funés, Yves Montand et Alice Sapritch. Le scénario et les dialogues sont signés Gérard Oury et sa fille Danièle Thompson aidé de Marcel Jullian.

Attention, là, on rigole plus. Dans ce nouveau numéro des “Dossiers du Broken Blog“, je vous présente du cinéma qui remue, qui vous prend aux tripes avec 2 comédiens dans un face à face terrible. Simone Signoret et Jean Gabin, ça vous parle ? Ceux qui ne savent pas qui sont ces 2 monstres sacrés du cinéma sont priés de dégager illico et d’aller voir sur le site de Michael Youn si j’y suis. J’espère que Monsieur Azzopardi appréciera mais normalement, il devrait goûter à cette scène terrible où Jean Gabin et Simone Signoret, mari et femme, se détestent et se le disent. Bouleversant. J’ai la chair de poule à chaque fois que je revois ce film.
Film de Pierre Granier-Deferre, sorti le 24 avril 1971. D’après un roman de Georges Simenon.

1 5 6 7 8

Archives

mattis libero neque. ut dapibus mi,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer