Category

Mes films préférés

Film de Joel Schumacher sortir le 26 mai 1993. Scénario : Ebbe Roe Smith. Avec : Michael Douglas et Robert Duvall.
Le meilleur film de Michael Douglas à mon sens. L’histoire simple d’un cadre qui pète un plomb et qui refuse de faire un pas de plus sur les pavés de notre société. Destabilisé par son divorce, il est troublant de voir un homme “normal“ basculé vers la folie et la mort. La première scène du film est de ce point de vue magistrale : un long travelling sur le visage dégoulinant de transpiration de Michael Douglas, bloqué dans un embouteillage monstre. On devine que c’est à cet instant précis que les 2 fils se touchent…

Film de Didier Bourdon et Bernard Campan sorti le 15 octobre 1997. Scénario : Bourdon et Campan.
C’est le seul film consacré à ce thème très tendance : la décision d’arrêter de fumer. 2ème film des inconnus après les “3 Frères“, Pascal Légitimus n’avait pas souhaité participé à celui-ci

Film de Francis Veber sorti le 17 janvier 2001. Scénario/dialogues : Francis Veber. Avec : Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Thierry Lhermitte.
Cette scène est, à mon avis, la plus drôle du film qui est cependant, moins bien réussi que “Le Dîner de Con“. Francis Veber et Depardieu se retrouvent pour la 4e fois. Leur dernière collaboration avait eu lieu en 1986 pour le film “Les Fugitifs“.

Voilà exactement, le type de TV que j’aimerais faire. Le ton, l’humour, le décalage, la réalisation : tout est là, dans “Les Carnets de Monsieur Manatane“ qui étaient diffusés sur Canal + dans l’émission “Nul Part Ailleurs“ présentée par Guillaume Durand.

Film de Fabien Onteniente, sorti le 26 avril 2006. Scénario : Franck Dubosc, Onteniente, Guillard, Booz. Avec : Gérard Lanvin, Franck Dubosc, Claude Brasseur…
Il y en a qui aiment Franck Dubosc et d’autres qui ne sont pas fans. Je fais clairement parti de la première catégorie. Je l’ai vu sur scène et il est énorme. J’ai rencontré un jour quelqu’un qui a travaillé avec lui sur son spectacle et il m’a raconté le professionnalisme du mec. Tout est réglé au millimètre : du scotch est collé sur la scène pour régler le moindre de ses mouvements. Il contrôle tout lui-même : musique, lumière, effets sonores avant de monter sur scène. Un pro.
Le personnage interprété par Claude Brasseur, Jacki, devait initialement revenir à Jacques Villeret, décédé avant le début du tournage. Le film lui ait dédié.

Film de Dany Boon sorti le 7 juin 2006. Scénario et dialogues : Dany Boon. Avec : Dany Boon, Michèle Laroque, Laurent Gamelon, Zinédine Soualem.
Ce film a été une vraie surprise pour moi. Je ne suis pas fan de Dany Boon mais lorsque j’ai vu son film au cinéma, j’étais en plein travaux dans mon appartement et il a trouvé un écho particulier chez moi. Les seconds rôles sont excellents et ce sont souvent eux qui font le succès d’un film. Au départ, c’est une pièce de théâtre de Dany Boon “La vie de chantier“ qui a été adapté par l’auteur pour le cinéma. Ironie de l’histoire, le scénario à la base, avait été écrit pour le cinéma mais Claude Berri l’avait refusé. Il a vu plus tard la pièce et proposé à Dany Boon de l’adapter pour le cinéma ! Comme quoi, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Film à sketches (Alessandro Capone, Stéphane Clavier, Mathias Ledoux, Hervé Palud, Thierry Lhermitte) sorti le 24 avril 1991. Avec : Daniel Gélin, Véronique Genest. Scénario : Thierry Lhermitte.
Film étrange par sa construction et sa folie. Il n’y a plus beaucoup de films à sketches alors que cela était très tendance dans les années 80/90, surtout en Italie. Cette séquence est tirée d’un des sketches et elle est à mourrir de rire. Le sketche fait plus de 20 minutes et c’est drôle de bout en bout. L’histoire de ce tournage en italie où l’accessoiriste n’arrive pas à éteindre une simple bougie avec tout ce que cela implique est énorme. La comédienne qui boit entre les prises, le comédien de seconde zone qui a une phrase à dire et qui n’arrive pas à s’en souvenir (j’ai connu ça sur un tournage)… Les comédiens, premiers et seconds rôles sont tous excellents bien entendu. Tous les sketches sont à voir, notamment celui qui ouvre le film avec Jacques Villeret, et celui avec Alain Chabat et Roland Giraud.

Film d’Albert Dupontel sorti le 27 novembre 1996. Scénario : Albert Dupontel et Gilles Laurent. Avec : Albert Dupontel, Roland Blanche, Hélène Vincent.
Ce film est le premier d’Albert Dupontel qui avait cartonné avec son one man show sur scène. Il avait signé également la réalisation de petites sketches pour Canal + mais le cinéma était sa passion depuis longtemps et il n’est plus jamais remonté sur une scène. Dommage, cet acteur évolue dans un univers unique et complétement déjanté qu’on avait pu apprécier dans son plus célèbre sketche : Rambo.

Film de Patrice Leconte, sorti le 22 novembre 1979. Scénario : Jugnot, Lhermitte, Blanc, Clavier, Leconte, Balasko, Moynot, Chazel. Plus noir que le premier opus, le film est une création originale à la différence du premier volet qui était l’adaptation d’une pièce de théâtre. La première version montée faisait 2h10 et Patrice Leconte et le producteur ont décidé de supprimer 40 minutes de film où les comédiens, perdus dans la montagne, songeaient à se mettre au canibalisme pour survivre. Après le succès de ce deuxième épisode des Bronzés (1,3 million d’entrées), il a été imaginé de réaliser le troisième à New-York mais l’équipe a préféré finalement se consacrer à l’écriture du “Père Noël est une ordure“. Merci à eux !

Ce film est dédicacé à tous les américains qui visitent notre beau pays. La caricature est sévère mais Ô combien juste ! Ce film marquait aussi la rencontre entre Louis de Funés et le nouveau comique qui cartonnait en France à l’époque : Coluche. Louis de Funès avait peur de lui (il a toujours eu peur qu’on lui fasse de l’ombre) mais au final, le film rencontra un large succès et cumula les deux publics qui suivaient fidélement les 2 comiques. A noter que c’est Pierre Richard qui devait initialement interpréter le rôle du fils de Louis de Funés.
Louis de Funés revenait sur les écrans après 2 ans d’absence (il n’avait plus tourné depuis Rabbi Jacob) en raison d’une grave crise cardiaque en 1975.
C’est pas de l’info précise ça ? Prends çà dans les dents Azzopardi !
Film de Claude Zidi le 27 octobre 1976. Scénario : Claude Zidi. Avec : Coluche, Louis de Funés, Julien Guiomar.

1 3 4 5 6 7 8

Archives

ut venenatis sem, tristique efficitur. sit Curabitur id Praesent leo.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer