Tag

tournage

Resized 20170221 122542 2

Je suis descendu encore d’un niveau dans le ridicule. Je croyais pourtant avoir touché le fond mais on m’a filé une pelle alors je creuse !
Tournage toute la matinée pour l’agence Marsatwork et son client Caisse d’Epargne. Le pire est que je suis l’auteur du scénario et que c’est donc moi qui ai souhaité qu’un homme de Cro Magnon figure à l’image.
Merci à mon équipe de choc : Vincent Evrard, John Leclercq & Smahane Legouit ainsi qu’à Emilie Galvin de l’agence Marsatwork qui me permet de garder un cerveau d’adolescent.

photo 3
J’ai tourné un film pour l’agence High Co et ce fut un exercice difficile mais passionnant ! Cela nécessitait un gros jeu de comédien, seul face caméra, sur un fond vert où il fallait que j’imagine des tas de choses qui seraient incrustés en post-prod (au moment du montage) par le talentueux François Volfin (l’ahuri au premier plan qui ferait passer un salarié Cotorep pour un énarque). David Dujarrier et Vincent Evrard complétaient la distribution technique.
Le staff d’High Co étaient également là et après chaque prise, il y avait 5 personnes qui validaient mes impros, intonations et intentions de jeu. Tout le monde tiraient dans le même sens et ce fut un beau moment de travail. D’après les premiers échos que j’ai eu : ils sont ravis des premières images sorties. Je verrai avec eux si je peux en distiller quelques minutes ici…
Bonne nouvelle, je vais tourner avec la même équipe un nouveau spot vendredi prochain. J’arrête pas…

C3dD 0Lq IyVZWW1hFpGP obRo9nG8Ust131GvPgu9Q
Hier, nous avons tourné pour l’agence Firstcom et son client Glastint, un spot qui sera diffusé en octobre sur l’antenne de BFM. A 6h30, j’étais à pied d’œuvre avec Cyril Chauvin qui cadrait les images. J’avais choisi le quartier des Goudes à Marseille pour le tournage de ce petit spot de 20 secondes afin de profiter de la mer, du soleil et du calme dont nous disposons à cet endroit reculé de la ville.
Nous avons du abandonner l’idée du drone car la ville de Marseille et le Parc National des Calanques nous ont demandé une paperasse inimaginable pour un plan de deux secondes. Pensez donc qu’ils m’ont demandé un bilan écologique quant à l’impact qu’aurait mon spot sur l’environnement ! Vous pouvez rouler partout en 205 Peugeot diesel avec un pot d’échappement troué mais un drone qui vole n’est pas possible sans autorisation… Allez comprendre les méandres de la pensée fonctionnariale marseillaise… Je n’ai même pas essayé d’obtenir ces autorisations en contactant quelques relations bien placées car les passe-droits et le clientélisme dont crève cette ville me sortent par les yeux et que j’aurais du, un jour ou l’autre, renvoyer l’ascenseur.
Donc, nous avons troqué le drone contre une grue. C’est plus écologique 😉 Les plans n’en ont pas été moins bons pour autant. Une grue avec moniteur video permet des plongés de l’image qui vont bien fonctionner avec le type de spot que je souhaitais réaliser.
Ça s’est compliqué avec les plans de la voiture en mouvement… Juchés tous les deux sur mon scooter poussif, le cadreur assis en amazone avait bien du mal à obtenir les images dont j’avais besoin. J’allais soit trop vite, soit trop lentement, j’étais soit trop loin, soit trop près… tout cela sans casque, sous un soleil de plomb, sur route ouverte avec des guetteurs qui bloquaient la route de chaque côté et qui me hurlaient dans le talkie-walkie des “Jeff, y’a une voiture qui est super pressée, vous avez fini ???!!“
Nous avons fini par filmer la voiture à l’arrêt en simulant qu’elle était en mouvement et c’est là qu’Alexandra, la comédienne engagée pour le spot, a commencé à être secouée de fous rire (j’ai une photo d’elle hilare, prise par le conducteur, que j’adore). J’étais la malheureuse cible de sa moquerie… En effet, je devais, sur l’injonction du cadreur lancer en l’air des fleurs et des branches alors que Thibaut, mon assistant agitait frénétiquement une branche d’arbre ramassée sur la bas-côté… Ainsi, avec le reflet dans la vitre, nous espérions avoir l’illusion que la voiture roulait…
Alors c’est vrai que j’avais l’air con mais on fait avec les moyens dont on dispose… On a tous fini le tournage exténués et cramés au 2e degré à 20h00 dans une superbe villa qui domine tout Marseille.
Nous attaquons le montage la semaine prochaine, le temps de laisser la Biafine agir.
Si vous avez besoin d’un arbuste vivant qui fera sensation dans votre jardin, n’hésitez pas à me demander un devis. Je suis libre en juillet.

photo1
Tout se remet en place après ce voyage que j’ai adoré faire à Hong-Kong et qui était le point de conjonction de l’amitié, de la découverte et du repos. Je dois avouer que j’ai vécu un gros coup de mou suite au décalage qu’il y a avec la France et à la relative période de calme qu’offre l’été et qui me file des angoisses nocturnes.
Heureusement, mes petits vieux des “Petits Frères des Pauvres“ m’ont fait retrouver le sourire et la pêche. J’ai effectué des visites chez deux d’entre eux, fait les courses de l’un (son frigo était rempli… d’une bouteille d’eau et d’une plaque de beurre) et animé une délicieuse journée hier dans la bâtisse que l’association possède dans le 14e arrondissement. Je me suis promis d’emmener à l’opéra une assistée qui est passionnée d’opéra depuis toute petite et qui n’en a jamais vu un. Elle en parlait avec beaucoup d’émotion et avec une économie de mots : “quand j’écoute de l’opéra… je peux pas vous dire c’que ça m’fait… j’suis ailleurs… Pourquoi j’y suis jamais allée ? Parc’que ça coûte cher et qu’ j’ai jamais eu les moyens, pardi !“ Je vais m’enquérir des programmes de l’opéra de Marseille et tenter d’exaucer un de ses rêves.
Sur le plan professionnel, cela fait un bien fou d’être “libéré“ de toutes contraintes et de se sentir libre.
Je ne sais pas si le téléphone arabe fonctionne mais je suis assailli de propositions de collaboration plus ou moins intéressantes notamment 2 films pour l’université de rentrée d’ERDF qui se tiendra à la fin septembre pour le compte de l’agence Artkom avec des scénarios très drôles à écrire et à tourner (je vais incarner plusieurs personnages un peu dans le style des spots que j’avais tourné pour la CCI et que ce nouveau client a adoré).
En préparation également, un film institutionnel international pour une société implantée dans le monde entier avec des tournages à Naples, Paris, Hong-Kong (c’est fait pour cette dernière destination), un autre film institutionnel pour le salon de l’automobile à réaliser avec des séquences passionnantes à enregistrer et puis un projet arrivé de nul part concernant la co-écriture d’un long métrage avec un réalisateur parisien que je rencontre fin août afin de vérifier si nos univers s’imbriquent bien. Le pitch du film est très drôle et j’aurais plus à m’occuper des dialogues que de l’histoire, ce qui m’irait très bien.
D’autres projets sont en attente de réponse ou en cours de réflexion dans ma petite tête mais pour l’instant, rien n’est signé ou encore trop frais pour que j’en parle ici.
Ceci va m’obliger à annuler mon séjour en Pologne que je devais effectuer à la fin du mois d’août mais ce n’est pas grave : j’ai la chance de faire un travail passionnant et valorisant. Une dame m’a interpelé mardi d’un “vous êtes Jeff Carias ? J’adore ce que vous faites ! Je vous suis depuis vos débuts sur LCM avec vos reportages et votre émission Les Snipers de l’Info. Je peux vous demander un autographe ?“ A chaque fois, je crois que c’est une blague de copains et qu’ils vont surgir de derrière un abri-bus au moment où je répondrai “oui bien sûr“ à leur complice. Mais non, ils n’ont pas surgi et il n’y avait pas de caméra cachée pour me piéger.
Je lui ai signé sa feuille blanche en me disant que j’avais une chance incroyable de faire ce job et que je n’avais pas le droit de déprimer quand 8000 salariés de Peugeot vont bientôt se retrouver sans emploi.

Archives

Praesent Lorem vel, ante. consectetur ut Aenean leo massa in Praesent

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer