Tag

interview

Karim Zéribi est le candidat EELV aux prochaines municipales et c’est un orateur né. Président de la RTM (l’équivalent marseillais de la RATP), conseiller municipal, il est également député européen.
Ancien footballeur professionnel, il a dû stopper sa carrière à cause d’un genou récalcitrant. Il officie chaque semaine dans les Grandes Gueules sur RMC comme chroniqueur et je me demande bien où il trouve toute cette énergie.
Parfois, mes invités sont si intéressants que je regrette de ne les avoir que 10′ sur mon plateau. C’était le cas avec Karim.

153241408
Voici l’interview que j’ai donné hier matin à Elsa Charbit sur Radio JM (90.5 FM). Quelle belle voix !
On joue ce soir, vous vous rendez compte ? Vous avez intérêt à avoir pris vos places !
Interview Jeff Carias

Bon, elle a pas gagné mais il reste que j’ai rencontré une femme charmante qui ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait d’une ministre.
Sans chichi et très chaleureuse avec tout le monde sur le plateau, c’est une personne que j’aurais eu plaisir à interviewer plus longtemps (ce n’est pas le cas de tout le monde).

Capture d’écran 2013 10 05 à 11.12.39
Ça en jette, non ? Je n’ai jamais eu d’article aussi élogieux depuis mon entrée dans le monde des médias. Je suis d’accord avec vous : c’est injuste et tardif mais mieux vaut tard que jamais et qui sait si cela ne va pas faire boule neige ? Aujourd’hui le ToutMa, demain Paru/Vendu ou même pourquoi pas (rêvons un peu), Modes & Travaux ?
Reste que les responsables du ToutMa m’ont bien servi et que j’espère que cet article m’aidera à conquérir des spectateurs pour la pièce Temps Mort (6, 7 et 8 novembre prochain à l’Espace Julien. Réservation : ici). Je peux vous le dire à vous : j’ai été très fier de me découvrir dans ce journal grand format. Les magnifiques photos sont de Cyril Chauvin et le design est signé Virginie Favre qui a insisté pour que l’on me consacre un aussi long et bel article (elle est amoureuse de moi depuis des années et, bien que n’ayant jamais cédé à ses avances, souvent lourdingues, elle continue de vouer à ma personne un culte quasi messianique à la limite de l’indécence).
Il a été difficile de répondre à des questions plutôt bien foutues (les bougres me connaissent) et je fus assez surpris par celles-ci. J’ai réalisé qu’il est plus facile de poser des questions (ce qui est un de mes métiers) que d’y répondre surtout quand cela vous touche de près. J’ai eu peur d’être impudique mais il faut en passer par là quand on veut faire parler de soi… Vous me direz ce que vous en pensez si le cœur vous en dit.
L’article est à lire ici : ToutMa

Patrick Mennucci était mon invité cette semaine. Maire de secteur, député des Bouches-du-Rhône, homme médiatique par excellence, il est un des piliers de l’émission “Les Grandes Gueules“ sur RMC tous les mercredis matin.
Il est facile d’aborder un tel personnage car il vous ouvre grand sa porte. Après, il faut faire attention à ne pas se laisser piéger et s’endormir sous la bonhommie du personnage qui partage un point commun avec Jean-Claude Gaudin : son accent à couper au couteau.
De tous les candidats PS, c’est celui qui frappe le plus fort et qui ne ménage, ni ses amis et surtout pas le maire actuel. J’aimerais bien voir un débat entre ces deux bateleurs…

Ils font le Sud: Patrick Mennucci (27/09/13) par LCM

1741738 3 2b46 la ministre deleguee aux personnes handicapees d8032b172f5a9cf14a38e43768d275ed
Hier après-midi, alors que je sirotais un Coca Zéro tiède en cherchant au fond de ma boite crânienne une idée pour un film publicitaire que j’espère réaliser prochainement, mon portable fit raisonner une douce sonnerie électronique qui se perdit en réverbérations sous les poutres de mon bureau aménagé sous les toits. Je décrochais en psalmodiant mon fameux “allo“ soufflé d’une voix morne et terne, indiquant à mon interlocuteur qu’il ne faudra pas rester longtemps en ligne car je déteste l’usage du téléphone. C’était la secrétaire de madame la ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti. Je savais que je n’étais pas “comme tout le monde“ mais de là à attirer la bienveillance de la personne la plus gradée du ministère, j’étais flatté d’une telle reconnaissance et je me demandais quelles allaient être les mesures prises en ma faveur.
Je faisais fausse route : Marie-Arlette Carlotti avait vu mon émission diffusée chaque semaine sur LCM et elle demandait (légitimement) à y participer. J’appris ensuite par la chaîne que la candidate aux primaires socialistes n’avait pas apprécié que je ne l’aie pas invitée sur le plateau d’ “Ils Font le Sud“ à la différence de tous ses concurrents. Or, j’informais son assistante avoir essayé en vain de lui écrire au Conseil Général mais que mon invitation était restée sans réponse. J’avais donc imaginé que l’invitation ne lui était pas parvenue ou bien qu’elle dénigrait cette petite émission de 10′ qui a pour ambition de faire connaitre les hommes et les femmes derrière les candidats. Que nenni ! La ministre regarde ! D’ailleurs tous les politiques que je connais la regarde et m’en parle. C’est même un des plus gros succès de la chaîne et je n’en suis pas peu fier.
Bref, après une brève explication avec Corinne, son assistante, j’entends cette dernière à qui je posais mille questions sur sa patronne, me dire : “vous voulez que je vous la passe ? Elle est devant moi“. Et me voilà quelques secondes plus tard à donner du “bonjour Madame la Ministre“. L’échange dura un bon quart d’heure et celle que je trouvais, a priori, la moins “sexy“ des candidates s’est révélée une interlocutrice affable, accessible et diablement sympathique. Elle m’a confié sans ambages les défauts qui étaient les siens et m’a ouvert (un peu) le livre de sa vie afin de me permettre de réfléchir à des questions impertinentes.
Lorsque j’ai pris congé d’elle en remerciant, “Madame la Ministre d’avoir bien voulu prendre du temps pour échanger quelques mots avec moi au téléphone“, elle a éclaté de rire en me demandant d’arrêter avec “Madame la Ministre“. Chiche de la tutoyer en plateau ?

Mon Dieu qu’elle est belle ! Candidate elle aussi à la primaire socialiste, je l’ai reçue pour parler un peu d’elle. Avant l’enregistrement, elle m’a dit “tu peux me poser n’importe quelle question, il n’y a aucun sujet tabou“. J’y suis donc allé gaiement et c’est vrai qu’elle a un certain franc parler qui plait (ou déplait).
En tête des sondages avec Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti, elle compte bien tirer son épingle du jeu. Réponse le 13 octobre lors du premier tour. En attendant, cliquez ici pour faire sa connaissance.

Bruno est arrivé en retard à la répétition… très en retard. Mais il a pris le temps de nous expliquer quel était le rôle de “Simon“.

Attention, voilà du lourd. Du très lourd. Cet homme me voue une admiration sans limite depuis des années et il possède même ma photo dans son portefeuille !
Doux dingue, il a pondu de son cerveau, une idée aussi farfelue qu’improbable et il croit dur comme fer à sa réalisation. Je l’ai invité pour en parler à la télévision et cela a été l’interview le plus incroyable de ma carrière. Il partait dans tous les sens, tenait des propos à la limite de la cohérence, et était tout excité de “passer à la tv“. Il a fallu deux personnes pour le raccompagner à l’ascenseur car il ne quittait pas le plateau…
Un grand moment de télévision pour tous les techniciens présents… et pour vous.

1 2

Archives

Aliquam quis, adipiscing at mattis mi, elit.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer