Tag

animateur

IMG 2174
1900 personnes étaient réunies aux Docks des Suds pour la grande messe annuelle de la CMA-CGM. Les salariés ont eu droit à un discours de Rodolphe Saadé, fraichement élu à la tête de l’entreprise, à un show laser et 3D, à un orchestre live… et moi.

Capture d’écran 2016 02 19 à 09.54.10
Je pars samedi matin aux aurores vers Barcelone où, là-bas et jusqu’à jeudi prochain, je vais être le maitre de cérémonie de la société française Wiko Mobile (2e plus gros vendeur de smartphone en France et en Allemagne) sur leur stand de 500 mètres carrés au salon Mobile World Congress qui est le salon mondiale de la téléphonie où tous les professionnels dévoilent leurs nouveautés.
Je suis très fier d’avoir été choisi par Wiko pour représenter, sur l’immense scène dotée d’un écran géant, leur marque et les valeurs qu’elle porte. Qui plus est, toutes mes prises de parole se feront in english.Isn’t it great ? Can’t wait to be there !
Premier rendez-vous et pas des moindres : la conférence de presse de Wiko que je vais animer lundi à 16h00 devant 200 journalistes du monde entier. Oh my God !

ma2vxybzpszdgj8
 
Jeudi, je serai au stade Allianz Arena de Nice pour animer une grosse opération pour le Groupe La Poste qui réunit tous ses top cadres à cette occasion. J’ai conçu cette soirée sous la forme d’un grand journal télévisé avec des reportages et des invités “en plateau“.
Grand écran, table en V rétroéclairée, caméras de télévision, jingle etc. Tout est prêt pour une soirée réussie ! J’ai bien évidemment réservé quelques surprises à mes invités, cadres dirigeants, direction générale, avec des photomontages, des images détournées qui viendront rythmer et faire sourire les 350 personnes attendues pour cet événement.
Après cette cérémonie studieuse, nous aurons droit à un méga cocktail dinatoire et à une soirée dansante avec DJ, Champagne et cotillons… Pas sûr que je m’éternise à la soirée mais je suis heureux d’avoir été choisi pour animer ce prestigieux événement.

Capture d’écran 2014 10 03 à 09.12.47
On m’a demandé d’apporter un peu de légèreté à cet événement afin que le personnel convié ne voit pas trop le temps passer. Mission accomplie d’après les nombreux échos que j’ai entendus à la fin de ces 2 jours où j’ai distillé mon sens de l’humour entre les tables rondes, les discours et les interviews des big boss de l’entreprise. 1 mois de préparation avec l’agence de communication, de réunions avec le directeur de la communication, de conférences téléphoniques avec tous les intervenants ont été nécessaires pour comprendre le métier et les enjeux d’ERDF et produire un conducteur qui tienne la route. Gardien du temps, j’ai conclu le dernier jour avec… 2 minutes d’avance sur l’heure prévue.
J’adore animer ce type d’événement car on a des sensations proches de ce que l’on éprouve au théâtre même si l’on doit mettre son talent au service d’une entreprise, de son image. Il faut trouver le bon ton, le bon curseur, improviser, réagir à 200 à l’heure, savoir ne pas franchir la ligne blanche et ne pas confondre le métier de maitre de cérémonie avec celui de comédien de one man show. Rester à sa place tout en marquant l’événement de sa présence.
Prochain événement pour moi ? Dans 2 mois, à Carpentras, les 15 ans d’une grosse structure… mais là, je serai accompagné de Virginie Grandval et Carlo Casaccia qui joue à mes côtés dans Temps Mort que nous allons rejouer à Monaco au mois de juin prochain.

IMG 3491
Jeudi dernier j’ai animé au Palais du Pharo de Marseille, devant une assemblée de 900 personnes, la soirée événementielle pour les 150 ans de la Société Générale. Waou ! J’adore cette salle, ces rangées de fauteuils pleins, cette pression que l’on sent sur ses épaules quand on sait qu’une bonne partie du succès de l’événement dépendra de votre prestation sur scène.
J’ai travaillé avec l’agence Marsatwork sur ce projet et je dois dire que l’organisation, les moyens techniques et humains mis en œuvre ont été impressionnants. Il n’y a guère que pour les “20 ans d’Eurocopter“ que j’ai vu mieux. L’événement de jeudi a été filmé par 4 caméras, il y avait un monde impressionnant en régie, des écrans géants, des hôtesses un peu partout… et moi au milieu de tout cela…
J’adore travailler avec Marsatwork car ils me font une confiance aveugle et me laisse une liberté de création totale sur ce type d’événement. C’est trop rare pour ne pas être signalé.
On sait qu’on a été bon lorsque les gens viennent spontanément à vous à la fin de la soirée pour vous féliciter et je peux dire, sans fausse modestie, que j’ai recueilli un grand nombre de paroles gentilles. Je n’ai pas pu faire plus de 3 mètres dans les allées encombrées du Palais du Pharo sans que l’on me serre la main ou que l’on pose avec moi pour une photo souvenir. Pour couronner le tout, j’ai reçu un mail le lendemain de la direction de la communication qui allait également dans ce sens affirmant que je les avais “bluffés“ (sic). Et que dire du DRH du groupe descendu de Paris qui m’a glissé durant le cocktail dinatoire : “vous avez mis la barre très très haute, Jeff, bravo à vous. J’ai rarement vu une soirée aussi réussie“.
Difficile pour moi qui étais dans la lumière toute la soirée de recueillir tous ces compliments sans penser à tous ceux que personne n’a vu et qui, dans l’ombre, ont œuvré tout autant que moi à la réussite de cet anniversaire : Arnauld, Marjorie, Grégoire, Cyril, Joyce, Isabelle, Rémy et j’en oublie certainement.
Visiblement ce succès a eu de l’écho car le lendemain, j’étais contacté en vue d’animer un énorme événement en janvier 2015 à Marseille. Il semblerait que le ton “Jeff Carias“ plaise bien ces temps-ci. Pourvu que ça dure !

IMG 3453
J’adore mon job. Pouvoir, dans la même journée, donner la parole (et la reprendre) au Préfet de Région, recevoir Marylise Lebranchu, Ministre du Gouvernement, débattre avec Véolia, Coca-Cola, Lafarge, d’économie circulaire et, quelques heures après, se retrouver sur la scène du Théâtre du Gymnase déguisé en Pompadour, est quelque chose qui me plait beaucoup. Le mélange des genres me posait problème au début de ma carrière d’artiste/journaliste mais j’ai réussi à m’en acquitter avec le temps. L’important est d’être crédible dans tous les domaines où l’on exerce et je crois que cela a été le cas hier.
Je maitrisais parfaitement mes dossiers pour mener à bien ces tables rondes (4 heures de présence sur scène), posant des questions pertinentes et alimentant un débat riche et complexe entre tous les intervenants. Tout cela en respectant à la minute près, le timing que l’on m’avait fixé.
Après un bain froid pour faire retomber la pression, je suis allé au Théâtre du Gymnase pour animer les Trophées UCC Paca (les trophées de la communication) où j’ai fait mon entrée en scène habillé comme sur le photo. Jean-Pierre Foucault qui est venu dans la loge où je me trouvais juste avant le démarrage de la cérémonie a mis quelques instants avant de me reconnaitre. Il présentait à la suite de la cérémonie, “la Nuit des Publivores“ qui se tenait également au théâtre du Gymnase.
Je suis sorti de la là, exténué et vidé. Encore plus, que l’animation des tables rondes du matin, cette cérémonie reposait beaucoup sur mes petites épaules et on est content quand cela s’arrête et que cela s’est bien passé. J’ai, comme l’an passé, donné mon numéro à quelques agences événementielles qui sont venues spontanément me demander mes coordonnées en me félicitant de ma prestation.
Prochaine étape ? Samedi, au Palais des Papes d’Avignon pour la Ligue de Football. Animation de leur soirée prestige avec les comédiens Mina Merad et Carlo Casaccia pour venir m’épauler. On va bien rire mais là, il faut que je mette sérieusement à répéter les textes que j’ai écrit : J – 3 !!!

158997850
Ce mois de juin, je vais enchaîner un marathon d’un exercice que j’adore : l’animation d’événements. Le 10 juin, ce sera les Trophées UCC Paca (Union des Conseils en Communication, qui regroupe toutes les agences de publicités de la région PACA). Ce sera la deuxième année de suite où je vais animer cet événement dans lequel j’avais, dit-on, “brillé“ l’an passé. C’est dur de recommencer la même chose et de faire aussi bien et je sais que je suis attendu au tournant ; c’est pour cela que j’ai beaucoup bossé sur une soirée originale tout en conservant ma “patte“. Le lieu choisi est un lieu prestigieux qui me rappellera des souvenirs : le théâtre du Gymnase de Marseille, sous la présidence de Farid Mokart de l’agence parisienne Fred&Farid, président du Jury cette année. Tout le gratin de la communication en Paca se retrouvera dans ce théâtre et il me faudra être bon !
Le 14 juin, j’animerai au Palais des Papes d’Avignon, la soirée événementielle de la Ligue de Football. J’ai écrit pour l’occasion 5 sketches sur le monde du football que j’interpréterai avec Mina Merad et Carlo Casaccia et cela promet quelques fous rires…
Le 19 juin enfin, j’animerai les 150 ans de la Société Générale au Palais du Pharo devant… 900 personnes, tout le board de la Société Générale et 7 patrons de multinationales que je vais interviewer sur scène. Du très très lourd sur lequel je travaille depuis des mois et qui, je l’espère, sera réussi car sinon… je serai obligé de déménager !

LCM a réalisé une étude de satisfaction et il s’avère que mon émission fait un carton sur leur antenne. C’est un des programmes préférés des téléspectateurs. Par contre, si les gens accrochent bien sur le générique, ils déclinent rapidement dès que je suis à l’écran (voir photo).
Pour l’an prochain, je songe donc à faire un générique de 10′. Pas con, non ?
montage jeff pepsi
 

PhotodeclasseVLPBALIC’est la seule photo dont je dispose mais c’est la plus belle. C’est l’équipe avec laquelle je suis allé à Bali et avec qui j’ai passé 20 heures sur 24 pendant 8 jours. On a essuyé les galères, régler un nombre infini de problèmes, amusé et renseigné 191 personnes de 20 pays différents dans la joie et la bonne humeur. Pas une engueulade, pas un mouvement d’humeur en 8 jours : l’accord parfait.
Ce sont tous des pros du voyage et j’étais le seul “intrus“ de la troupe mais ils m’ont bien accueilli et donné tous leurs petits trucs pour m’intégrer au mieux avec générosité.
Elisabeth, Gilles, Kasia, Victor, Doan et Laurenza ont fait un boulot de malade durant cette semaine. Un boulot terriblement frustrant : vous bossez quand tout le monde s’amuse. Pendant qu’ils font du quad dans les rizières, vous évacuez vers l’hôpital une jeune femme blessée lors d’une chute à qui il faut faire des radios. Pendant qu’ils dansent sur les tables, vous ramenez à sa chambre un anglais au bord du coma éthylique, vous le déshabillez et vous le mettez au lit en le veillant un peu afin de vérifier qu’il respire… bref, ce job n’est pas de tout repos.
J’ai dormi 13 heures de suite cette nuit et je crois que je vais remettre cela ce soir !

1 2

Archives

eleifend quis, justo sem, at libero. elit.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer