“Ils Font le Sud" avec Stéphane Ravier, maire FN du 7e secteur

Stéphane Ravier a créé la surprise lors des dernières élections municipales en devançant Patrick Mennucci (PS) et en ravissant une mairie de secteur. Du jamais vu à Marseille où le FN comptera autant de conseillers municipaux que les socialistes.
Il m’a accordé sa première interview depuis les élections et je l’en remercie.

13 Responses
  1. cambresinec

    Très déçue de votre copinage avec le FN ! Je m’étonne moi même de ne pas avoir décelé avant cette tendance chez vous !
    c’est un parti raciste et xénophobe; vous qui me sembliez être le contraire…….
    Pourtant je suis pour donner plus de pouvoir aux maitres (comme avant) et plus de pouvoir aussi à la police contre les « vrais » voyous (je ne supporte pas de voir les flics se faire impunément insulter par de jeunes voyous)
    mais vous ami avec le FN ça alors…..
    je vais mettre longtemps à m’en remettre !

    1. Tellement déçu par votre intolérance Cambresine ! C’est étonnant de lire un tel commentaire de la part d’une personne qui exècre la haine de l’autre (tout comme moi). Ce n’est pas, à mon avis, en diabolisant le Front National que vous le ferez baisser ; les 20 dernières années me donnent par ailleurs raison. Stéphane Ravier a été élu démocratiquement et il a droit à la parole tant que son parti respecte les lois du débat démocratique. Pourquoi devrais-je l’interviewer de manière différente des autres hommes et femmes politiques que je reçois dans mon émission ? J’ai donné la parole à tout le monde, tous les partis, avec le même égard et la même insolence et je suis fier d’être un “vrai“ journaliste et non un militant politique. Ce n’est pas mon rôle de dire pour qui voter mais de présenter les candidats tels qu’ils sont et je continuerai à le faire car je crois en la démocratie et au débat public. Sans rancune, je vous aime toujours !

  2. cambresinec

    Le FN est un parti qui dresse les pauvres contre les pauvres en faisant croire aux français pauvres que tous leurs malheur vient des étrangers pauvres !
    Pauvres de nous !

    1. Le FN est un parti républicain et tant qu’il ne sera pas reconnu illégal, ils doivent continuer à participer à la vie publique. Souvenez-vous de cette belle phrase de Voltaire : “je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire“.

  3. cambresinec

    Jeff !
    Ce qui m’a ,disons, émue, ce n’est pas que vous l’ayez reçu mais tutoyé et traité très amicalement !
    Je suis très respectueuse de la démocratie et tous les élus on droit à la parole ,mais ce parti prône la haine de l’étranger quand il est chez nous, rappelez vous cette candidate FN (qui a d’ailleurs été exclue du parti par Marine le Pen) qui avait représenté Christiane Taubira en guenon ! la classe!
    Mais voilà ce que ça donne sur les esprits faibles,je connais de très braves gens qui ne feraient de mal à personne qui votent FN à cause de cet peur de l’autre !
    Jeff je suis très tolérante sauf avec les intolérants en fait je ne tolère pas l’intolérance et le FN est un parti sectaire qui m’inquiète c’est vrai !
    Je ne suis ni juive,ni magrébine ni africaine ce n’est donc pas moi que je défend !
    Je vous aime aussi et merci pour cette belle phrase de Voltaire que j’avais oubliée !

    1. Je ne crois pas qu’il soit exact d’écrire que le FN « prône » la haine de l’étranger dans son programme et si tel était le cas, il tomberait sous le coup de la loi. Que le FN compte un plus grand nombre de racistes parmi ses électeurs que les autres partis me semble évident toutefois. Quand ils sont responsables du parti et pris en flagrant délit de racisme, ils sont d’ailleurs immédiatement exclus. Vous ne pouvez pas écrire que vous respectez la démocratie si, dans la phrase qui suit, vous écrivez que vous ne tolérez pas le FN. On ne peut pas faire le tri si on se dit tolérant. Vous pouvez dire que vous n’aimez pas leurs idées mais non leur interdire la parole. C’est d’ailleurs en les laissant exposer leur programme économique et sociale, que vous ferez apparaître les abherations de certaines de leurs thèses. J’ajoute que comparer le FN avec les partis d’extrême droite des années 30 est une insulte à la mémoire de tous ceux qui sont morts à cette époque pour défendre l’égalité entre les races et les religions.
      Concernant le tutoiement que j’emploie avec lui, je ne fais pas d’exception là encore avec tous les autres de mes invités que j’ai tous tutoyés. Pourquoi devrais-je vouvoyer Stéphane Ravier quand je tutoie Samia Ghali, Patrick Mennucci ou Bruno Gilles ?

  4. Noname

    Jeff a raison Cambresine… Là il exerce son metier de journaliste, tout simplement. Democratie = tout le monde a le droit à la parole.
    Ensuite chacun est libre de ses idées politiques, et je suis aussi surprise que Jeff quant au contenu et au ton de votre message, j’ai relu 2 fois votre nom pour m’assurer que c’etait bien vous (ce nest pas la Cambresine qu’on connait).
    Bon allez j’espere que vous aimez toujours Jeff, hein ?

  5. cambresinec

    Merci tout de même à vous Jeff et à Noname d’avoir pris la peine de me répondre !
    C’est difficile de débattre de choses si sérieuses par messages interposés !
    En ce moment je suis accablée de travail (ma comptabilité entre autre chose )
    Jeff je vous écrirai sur votre mail (à tête reposée) et vous pourrez le faire passer à Noname si vous voulez !

  6. Heureusement que Jean-Claude GAUDIN est là pour sauver Marseille de tous les méchants.
    Parce qu’avec Jean-Claude GAUDIN, les extrêmes passent leur chemin.
    Jean-Claude GAUDIN est notre lumière, du levant au couchant, des quartiers Sud aux quartiers No.. heum enfin là-bas quoi.
    Bref n’ayez crainte, ce n’est pas une interview de M. Carias qui va changer la donne (Spéciale cacedédi à toi Pape;-), oh ça non alors !
    EN AVANT MARSEILLE et soyons tous derrière cette équipe jeune, diverse et renouvelée ! Qui nous promet tant de belles choses pour notre jolie ville !
    Mireille T. de la P.

Archives

quis eleifend efficitur. dolor elit. nec Praesent libero.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer