News du 2 mai 2007

3

“Je sais ce que vous êtes en train de vous dire en regardant cette photo : “comme elles sont bonnes !“. Je ne vous suivrai pas dans cette voie triviale qui consiste à juger une femme à l’aune de sa beauté. Ceci dit, c’est vrai qu’elles ont une belle paire de tétés. Il se trouve que cette photo date d’il y a un peu plus de 3 ans, quand j’étais un personnage important du monde de la publicité. Mes 2 collaboratrices, Ingrid et Olga, étaient beaucoup plus que de belles plantes. Elles étaient le terreau dans lequel ma créativité prenait racine. J’ai travaillé sur les plus gros budgets de la région : “Avec les déménagements Chabert, j’gagne plus que j’perds“, c’est de moi. “Auto-école Gilbert Chailloux, ça vaut le coup“, c’était aussi moi… “Galerie Marchande de Biver, c’est super“ etc. Je pourrais aligner tous les gros budgets que j’ai eu à gérer mais je ne veux pas paraître écrasant… J’ai décidé de tourner la page et de me tourner vers le monde des médias avec le succès que vous connaissez (à la condition d’habiter Marseille et d’avoir une antenne hertzienne orienté 28° Sud, 67° Est ou encore d’avoir une parabole captant le satellite HotBird, canal 487. Attendre 19 minutes que la mire s’efface et appuyer 6 fois sur la touche OK). Depuis mon retrait, il est vrai que le marché publicitaire n’est plus ce qu’il était. J’aurais adoré travailler pour Gérard Schivardi. J’avais un slogan tout trouvé pour lui : “Gérard Schivardi : ce qui est important n’est pas ce que je dis mais ce que je ne pense pas“. Croyez-moi qu’il aurait obtenu plus que 0,4 % des voix !“

Archives

venenatis, non felis ut massa sem,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer