Tag

bruno gallisa

DN 0488
Je ne vous en ai pas parlé avant car j’attendais que tout soit réuni pour le faire mais aujourd’hui, je peux l’annoncer à la face du monde : je remonterai sur scène à la fin de l’année. Les 6, 7 et 8 novembre 2013 pour être exact.
Cela fait 3 ans que je porte en moi l’idée d’écrire sur les différents événements qui sont venus bouleverser ma vie depuis cette funeste journée du 17 février 2009, quand je me suis retrouvé seul du jour au lendemain, avec un tas de questions et une grosse remise en cause à effectuer.
Au début, ce devait être un roman autobiographique mais la tâche me paraissait lourde et pesante et je n’avais pas envie d’écrire un roman plombant qui en plus, n’aurait pas connu de fin heureuse. J’ai porté en moi cette envie d’écrire comme une mère porte son enfant mais sans avoir la moindre idée de quand prendrait fin cette douloureuse et lente gestation. Et puis, il y a un an, j’ai retrouvé à une soirée mon ami Carlo Casaccia (le comédien situé sur la droite), qui avait vécu le même “traumatisme“ et cela a déclenché l’irrépressible envie de me saisir de mon clavier pour raconter nos expériences de quarantenaires découvrant, tardivement, les choses essentielles de la vie.
J’ai également écrit un rôle pour Bruno Gallisa, un comédien et un ami que j’adore, qui s’inspire largement de son histoire personnelle. Bref, cette pièce sera largement autobiographique et nous allons faire notre psychothérapie sur scène… de manière drôle et enjouée. En effet, avec le temps et le recul, j’ai réussi à transformer nos histoires en quelque chose de mordant et humoristique et la pièce est aujourd’hui, résolument orientée vers la comédie.
J’aimerais tant que les spectateurs qui viendront nous voir puissent se saisir de nos erreurs de jugements et de nos fautes de parcours pour réfléchir à leur vie… Mais s’il passe 1h30 à rire, ce ne sera déjà pas si mal.
Pour s’occuper des relations presse et de la communication, je me suis entouré de la meilleure agence de promotion de la région : Carole Lains (sur la photo) et Chloé Costopoulos de l’agence Carocom.
La mise en scène sera confiée à Rémy Dupont et le lieu réservé… L’Espace Julien. 600 places assises…
On va bien faire les choses et on les fera en grand. Même si c’est un échec, je veux pouvoir me dire que j’ai tout fait pour réussir.
Vous viendrez ??

IMG 1293
Mercredi nous avons pris la route pour trois (longues) heures de route en direction de Rivesaltes. Une fois sur place, nous avons immédiatement tourné la première séquence avec un Bruno Gallisa plus vrai que nature en bourrin parvenu. Vêtu d’un pantalon bleu électrique, d’une chemise rouge et coiffé d’une perruque qui lui donnait un petit côté boys band des pays de l’est, il a parfaitement interprété le rôle de René Dubol, un personnage ayant fait fortune en faisant des économies d’électricité.
On nous avait prêté une belle maison avec piscine et une Mercedes cabriolet pour le tournage et une fois cette séquence en boîte, nous sommes allés au siège d’EDF pour tourner la deuxième séquence où je suis rentré dans le costume d’un salarié local avec accent du Sud Ouest (qui tirait parfois sur l’accent Corse). Dans ce rôle, j’étais accompagné de Virginie Grandval qui est parfaitement rentrée dans le costume de Chantal, mon assistante. Je crois que nous avons “enfin“ trouvé une remplaçante digne de Stéphanie Paréja qui n’avait tourné qu’un seul numéro avec nous avant de rejoindre la grande famille de “Plus Belle la Vie“.
On a pas mal ri durant les prises de vue et la glace fut rapidement brisée. A midi, l’adorable personnel EDF avait préparé un repas avec desserts faits maison dignes des meilleures pâtisseries. Durant ce déjeuner, je n’ai pu réprimer l’envie de faire une blague qui a fait rire toute l’équipe à l’exception de ma victime… une naine. Oui je sais, exprimé ainsi, cela peut paraitre choquant et cruel mais ce n’était pas bien méchant.
Alors que j’étais assis, j’ai vu cette toute petite personne se placer debout entre moi et ma voisine et tendre sa petite menotte pour se couper une généreuse tranche de pâté qui se trouvait dans une assiette posée sur la table. C’est alors que je n’ai pu m’empêcher de lui donner une violente tape sur la main qui lui a fait lâcher son couteau tout en criant “non mais dis-donc !“ à la manière d’un parent grondant un enfant désobéissant… J’ai vu Cyril se contenir pour ne pas éclater de rire et la personne est repartie avec sa tranche de pâté que j’ai bien failli me ramasser dans la gueule. J’ai récité trois “Notre Père“ et six “Ave Maria“ afin de demander pardon…
Le prochain numéro est prévu pour… octobre 2013 mais je vous montrerai ici le bêtisier que nous avons tourné mercredi.

photo 275533
Ça y est, nous avons trouvé et choisi celle qui va jouer à nos côtés dans “Breaking News“, le magazine video que nous proposons à EDF pour le compte de l’agence Artkom. Après un casting très resserré, nous avons proposé à Virginie de venir nous rejoindre et celle-ci a accepté de bon cœur.
Si elle joue aussi bien qu’elle est charmante, nous devrions faire un carton à Rivesaltes où nous irons tourner le 27 mars prochain.
Après Mina, Stéphanie, Christine… voici Virginie qui vient compléter la longue liste de comédiennes que nous avons épuisées. J’espère que celle-ci va rester avec nous…

1 2

Archives

neque. ut felis id venenatis commodo ipsum velit, non leo Curabitur

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer