Tag

PS

Stéphane Mari est un élu socialiste à la ville de Marseille qui a la lourde responsabilité de remplacer Patrick Mennucci comme premier opposant de Jean-Claude Gaudin lors des conseils municipaux.
Il est LA voix du PS à Marseille et il n’en est pas avare en cette rentrée avec les problèmes de rythmes scolaires et les milliers d’enfants livrés à leurs parents tous les vendredis… à 11H30 à cause de la municipalité qui n’a pas su organiser à temps la réforme (après l’avoir combattu avec vigueur). Sans parler du loyer du Stade Vélodrome qui a fait bondir les élus de l’opposition après le bras de fer de cet été… gagné par Vincent Labrune.
Il me parle de tout ça mais aussi de son engagement politique et j’irai même jusqu’à lui demander si, lui aussi, est pourri…

Bon, elle a pas gagné mais il reste que j’ai rencontré une femme charmante qui ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait d’une ministre.
Sans chichi et très chaleureuse avec tout le monde sur le plateau, c’est une personne que j’aurais eu plaisir à interviewer plus longtemps (ce n’est pas le cas de tout le monde).

Henri Jibrayel est l’avant dernier candidat aux primaires socialistes que je reçois dans mon émission. Je terminerai vendredi en beauté avec une ministre, Madame Arlette Carlotti.
Je ne connaissais pas du tout Henri Jibrayel mais j’ai découvert un homme qui s’est fait tout seul. Grutier à 16 ans, il a franchi patiemment tous les paliers de la politique et monté 4 à 4 l’échelle sociale pour finir député des Bouches-du-Rhône. Il n’a aucune chance d’être le candidat désigné du PS à Marseille puisqu’il est crédité de… 0 % d’intentions de vote dans les sondages. Pas une raison pour ne pas lui donner la parole, au contraire.

Patrick Mennucci était mon invité cette semaine. Maire de secteur, député des Bouches-du-Rhône, homme médiatique par excellence, il est un des piliers de l’émission “Les Grandes Gueules“ sur RMC tous les mercredis matin.
Il est facile d’aborder un tel personnage car il vous ouvre grand sa porte. Après, il faut faire attention à ne pas se laisser piéger et s’endormir sous la bonhommie du personnage qui partage un point commun avec Jean-Claude Gaudin : son accent à couper au couteau.
De tous les candidats PS, c’est celui qui frappe le plus fort et qui ne ménage, ni ses amis et surtout pas le maire actuel. J’aimerais bien voir un débat entre ces deux bateleurs…

Ils font le Sud: Patrick Mennucci (27/09/13) par LCM

Archives

risus. et, ipsum dapibus porta. tempus ut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer