Tag

lcm

Le lundi 28 octobre, Bruno et moi étions les invités de la “Grande Emission“ sur LCM présentée par Alexandra Galdon pour parler de la pièce “Temps Mort“.

Bon, elle a pas gagné mais il reste que j’ai rencontré une femme charmante qui ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait d’une ministre.
Sans chichi et très chaleureuse avec tout le monde sur le plateau, c’est une personne que j’aurais eu plaisir à interviewer plus longtemps (ce n’est pas le cas de tout le monde).

Je sais que je ne suis pas très assidu sur mon blog depuis quelques jours mais j’ai de bonnes raisons pour cela. Un gros truc est en préparation et j’attends d’en savoir un peu plus avant de vous en parler mais c’est assez “costaud“ comme nouvelle !
Sinon, je recommence demain les enregistrements d’Ils Font le Sud saison 2 avec du beau monde pour démarrer puisque j’enregistre avec Eugène Caselli, Président de MPM et candidat socialiste à la mairie de Marseille, Stéphane Ravier, le candidat FN et pour changer un peu, Popol, le célèbre glacier de Saint Cyr.
Pour cette saison, “BMW Station 7“ sponsorisera le programme ! Je suis très fier qu’une aussi belle marque soit partenaire de mon émission. Je vais ainsi rouler en BMW durant toute l’année. Classe, non ? Je leur ai fait un beau billboard pour rester dans le ton de l’émission. Pas mal, non ?
Première diffusion sur LCM : dimanche 19h30.

LCM a réalisé une étude de satisfaction et il s’avère que mon émission fait un carton sur leur antenne. C’est un des programmes préférés des téléspectateurs. Par contre, si les gens accrochent bien sur le générique, ils déclinent rapidement dès que je suis à l’écran (voir photo).
Pour l’an prochain, je songe donc à faire un générique de 10′. Pas con, non ?
montage jeff pepsi
 

J’aime ma vie car elle me réserve un tas de belles surprises. L’autre jour, je partais pour faire mon jogging sur la Corniche Kennedy quand je me suis aperçu que mes baskets avaient fait leur temps.
Ayant repéré sur mon parcours une boutique qui s’était installée depuis peu, entièrement dédiée au sport que je pratique depuis plus de 20 ans, je décidais de m’y arrêter pour en acheter de nouvelles. Je me munissais de ma carte bleue que je glissais dans la poche arrière de mon short et m’arrêtais quelques kilomètres plus tard dans la boutique repérée : Cap Running.
Et là, quelle ne fut pas ma surprise en trouvant à l’accueil de l’échoppe, un homme dans un fauteuil roulant ! J’étais un peu embarrassé de lui demander des conseils pour acheter de nouvelles baskets. Que pouvait-il y connaître ? J’aurais voulu acheter des roues de vélo, passe encore, mais des baskets…
Et bien, je n’ai JAMAIS vu un type aussi pro ! Les vendeurs de chez Décathlon ou Go Sport peuvent toujours courir (sans mauvais jeu de mots) car ils ne lui arrivent pas à la roue.
Du coup, j’y suis retourné puis lui demander de venir à la dernière émission de la saison et je ne le regrette pas : Didier Touat est un type très grand. Même assis.
Rencontre avec un type absolument passionnant.

Allan Barnier est le prince de la mode, la classe incarnée, l’homme à qui j’aurais voulu ressembler…
Il ose des choses que personne n’ose, il s’autorise des accords entre les couleurs, les motifs et les matières que le citoyen lambda s’interdit pour éviter tout risque d’émeutes urbaines.
Quand j’ai perdu du poids il y a quelques années et que j’ai eu envie de “changer de peau“ en modifiant mon look, c’est chez lui que j’ai atterri. Il a refait entièrement ma garde robe et il m’a un peu forcé à porter des choses que je n’aurais jamais mises auparavant. Plus que cela, il m’a donné le goût de m’habiller et je lui dois mon élégance actuelle…
Rencontre avec le nouveau Brummell.

Ah, René Malleville ! Que j’aime ce type franc du collier, qui dit ce qu’il pense, qui ne trahit jamais et qui est en toute occasion d’une honnêteté implacable. Ancien chauffeur de bus, patron de bistrot après avoir été licencié de la RTM pour avoir séquestré son directeur, vice-président des Yankees, club de supporters de l’OM, il est aujourd’hui conseiller d’arrondissement et conseiller communautaire et chroniqueur TV.
Je vous laisse avec ce type plein de poésie, de fougue et qui sent bon l’anis…

Cette semaine, c’est au tour de Georgiana, ma voisine/amie de passer sur le fauteuil d’ “Ils font le Sud“. C’est un de mes portraits les plus réussis et je suis très heureux d’avoir pu l’interviewer pour mon émission.
D’origine béninoise (ce pays me poursuit !), elle a participé au premier jeu de téléréalité “Masterchef“ diffusé sur TF1, qu’elle termine 13e. Elle se fait cependant remarquer et démarre alors une carrière derrière les fourneaux et devant la caméra puisqu’elle vient de tourner une série d’émissions pour la chaîne “Voyage“.
Aujourd’hui elle tient un restaurant/atelier appelé “L’atelier de Georgiana“, situé au 19 de la rue Saint Jacques dans le 6e arrondissement de Marseille. Un conseil : réservez si vous souhaitez vous y rendre car c’est très souvent complet le midi.
Elle donne aussi des cours… pour ceux qui souhaiteraient progresser et apprendre à cuisiner autre chose que des coquillettes au jambon.

Céline Bouchard est encore une amie à moi et là, vous allez dire que cette émission frôle le copinage éhonté. Vous aurez raison mais je répondrai que :
premièrement : j’assume.
deuxièmement : je fais ce que je veux.
Honnêtement, vous ne trouvez pas que cette nana vaut le coup ? Elle est jolie, sympa et intelligente et je trouve qu’elle a toute sa place dans cette nouvelle émission qui parle des gens qui “font le Sud“. Son journal est une vraie réussite qui ne doit son succès qu’à sa ténacité et je suis très heureux qu’elle ait accepté mon invitation.

Voilà encore une femme que j’aime beaucoup : Carole Lains, qui dirige l’agence d’événementiels et de relations publiques Carocom à Marseille et Antibes. Elle est très professionnelle et, chose rare à Marseille, tient parole. Normale pour une lyonnaise de naissance.
Chaque événement qu’elle organise donne l’impression qu’elle y met tout son cœur et sa force de conviction. Je n’avais pas prévu de démarrer l’interview de la sorte et puis, je me suis laissé porter par mon instinct et cela a donné une direction très intime à ses confessions.
Je ne peux que vous recommander son professionnalisme si un jour, vous montez un événement et que vous recherchez quelqu’un pour vous accompagner vers le succès.

1 2

Archives

vel, mattis venenatis risus Lorem Donec sem,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer