Tag

ils font le sud

Jocelyn Meire est le directeur de la Cité des Métiers de Marseille, une cité un peu obscure dont je n’ai jamais très bien compris l’utilité… jusqu’à ce que Jocelyn m’explique très clairement le pourquoi du comment.
C’est à voir ici.

Patrick Mennucci était mon invité cette semaine. Maire de secteur, député des Bouches-du-Rhône, homme médiatique par excellence, il est un des piliers de l’émission “Les Grandes Gueules“ sur RMC tous les mercredis matin.
Il est facile d’aborder un tel personnage car il vous ouvre grand sa porte. Après, il faut faire attention à ne pas se laisser piéger et s’endormir sous la bonhommie du personnage qui partage un point commun avec Jean-Claude Gaudin : son accent à couper au couteau.
De tous les candidats PS, c’est celui qui frappe le plus fort et qui ne ménage, ni ses amis et surtout pas le maire actuel. J’aimerais bien voir un débat entre ces deux bateleurs…

Ils font le Sud: Patrick Mennucci (27/09/13) par LCM

1741738 3 2b46 la ministre deleguee aux personnes handicapees d8032b172f5a9cf14a38e43768d275ed
Hier après-midi, alors que je sirotais un Coca Zéro tiède en cherchant au fond de ma boite crânienne une idée pour un film publicitaire que j’espère réaliser prochainement, mon portable fit raisonner une douce sonnerie électronique qui se perdit en réverbérations sous les poutres de mon bureau aménagé sous les toits. Je décrochais en psalmodiant mon fameux “allo“ soufflé d’une voix morne et terne, indiquant à mon interlocuteur qu’il ne faudra pas rester longtemps en ligne car je déteste l’usage du téléphone. C’était la secrétaire de madame la ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti. Je savais que je n’étais pas “comme tout le monde“ mais de là à attirer la bienveillance de la personne la plus gradée du ministère, j’étais flatté d’une telle reconnaissance et je me demandais quelles allaient être les mesures prises en ma faveur.
Je faisais fausse route : Marie-Arlette Carlotti avait vu mon émission diffusée chaque semaine sur LCM et elle demandait (légitimement) à y participer. J’appris ensuite par la chaîne que la candidate aux primaires socialistes n’avait pas apprécié que je ne l’aie pas invitée sur le plateau d’ “Ils Font le Sud“ à la différence de tous ses concurrents. Or, j’informais son assistante avoir essayé en vain de lui écrire au Conseil Général mais que mon invitation était restée sans réponse. J’avais donc imaginé que l’invitation ne lui était pas parvenue ou bien qu’elle dénigrait cette petite émission de 10′ qui a pour ambition de faire connaitre les hommes et les femmes derrière les candidats. Que nenni ! La ministre regarde ! D’ailleurs tous les politiques que je connais la regarde et m’en parle. C’est même un des plus gros succès de la chaîne et je n’en suis pas peu fier.
Bref, après une brève explication avec Corinne, son assistante, j’entends cette dernière à qui je posais mille questions sur sa patronne, me dire : “vous voulez que je vous la passe ? Elle est devant moi“. Et me voilà quelques secondes plus tard à donner du “bonjour Madame la Ministre“. L’échange dura un bon quart d’heure et celle que je trouvais, a priori, la moins “sexy“ des candidates s’est révélée une interlocutrice affable, accessible et diablement sympathique. Elle m’a confié sans ambages les défauts qui étaient les siens et m’a ouvert (un peu) le livre de sa vie afin de me permettre de réfléchir à des questions impertinentes.
Lorsque j’ai pris congé d’elle en remerciant, “Madame la Ministre d’avoir bien voulu prendre du temps pour échanger quelques mots avec moi au téléphone“, elle a éclaté de rire en me demandant d’arrêter avec “Madame la Ministre“. Chiche de la tutoyer en plateau ?

Christophe Masse est un mec sympa et accessible. Candidat PS aux primaires pour l’élection municipale de 2014, il est également vice-président du Conseil Général. Proche de Jean-Noël Guérini, cela risque de lui coûter cher au niveau des urnes.
Après l’interview, il a trouvé que j’avais été un peu “vache“ avec lui. Je ne trouve pas. Au contraire, en lui posant des questions mêlant le fiel à l’humour, je lui ai donné l’opportunité de faire de bonnes réponses et de découvrir un peu l’homme derrière le politique. C’est le but que je me suis fixé.

Voici la première émission de la saison avec un invité de prestige puisqu’il s’agit d’Eugène Caselli, président de la Communauté Urbaine de Marseille et candidat aux primaires socialistes organisées pas le PS pour désigner son candidat aux prochaines municipales.
L’idée de cet entretien n’était pas de parler de son programme et de lui poser les mêmes questions que tous les journalistes lui posent à longueur d’interview, mais de tenter de fendre l’armure et de découvrir (un peu) l’homme derrière le politique.
Je vous laisse juge quant au résultat.

Je sais que je ne suis pas très assidu sur mon blog depuis quelques jours mais j’ai de bonnes raisons pour cela. Un gros truc est en préparation et j’attends d’en savoir un peu plus avant de vous en parler mais c’est assez “costaud“ comme nouvelle !
Sinon, je recommence demain les enregistrements d’Ils Font le Sud saison 2 avec du beau monde pour démarrer puisque j’enregistre avec Eugène Caselli, Président de MPM et candidat socialiste à la mairie de Marseille, Stéphane Ravier, le candidat FN et pour changer un peu, Popol, le célèbre glacier de Saint Cyr.
Pour cette saison, “BMW Station 7“ sponsorisera le programme ! Je suis très fier qu’une aussi belle marque soit partenaire de mon émission. Je vais ainsi rouler en BMW durant toute l’année. Classe, non ? Je leur ai fait un beau billboard pour rester dans le ton de l’émission. Pas mal, non ?
Première diffusion sur LCM : dimanche 19h30.

LCM a réalisé une étude de satisfaction et il s’avère que mon émission fait un carton sur leur antenne. C’est un des programmes préférés des téléspectateurs. Par contre, si les gens accrochent bien sur le générique, ils déclinent rapidement dès que je suis à l’écran (voir photo).
Pour l’an prochain, je songe donc à faire un générique de 10′. Pas con, non ?
montage jeff pepsi
 

J’aime ma vie car elle me réserve un tas de belles surprises. L’autre jour, je partais pour faire mon jogging sur la Corniche Kennedy quand je me suis aperçu que mes baskets avaient fait leur temps.
Ayant repéré sur mon parcours une boutique qui s’était installée depuis peu, entièrement dédiée au sport que je pratique depuis plus de 20 ans, je décidais de m’y arrêter pour en acheter de nouvelles. Je me munissais de ma carte bleue que je glissais dans la poche arrière de mon short et m’arrêtais quelques kilomètres plus tard dans la boutique repérée : Cap Running.
Et là, quelle ne fut pas ma surprise en trouvant à l’accueil de l’échoppe, un homme dans un fauteuil roulant ! J’étais un peu embarrassé de lui demander des conseils pour acheter de nouvelles baskets. Que pouvait-il y connaître ? J’aurais voulu acheter des roues de vélo, passe encore, mais des baskets…
Et bien, je n’ai JAMAIS vu un type aussi pro ! Les vendeurs de chez Décathlon ou Go Sport peuvent toujours courir (sans mauvais jeu de mots) car ils ne lui arrivent pas à la roue.
Du coup, j’y suis retourné puis lui demander de venir à la dernière émission de la saison et je ne le regrette pas : Didier Touat est un type très grand. Même assis.
Rencontre avec un type absolument passionnant.

Allan Barnier est le prince de la mode, la classe incarnée, l’homme à qui j’aurais voulu ressembler…
Il ose des choses que personne n’ose, il s’autorise des accords entre les couleurs, les motifs et les matières que le citoyen lambda s’interdit pour éviter tout risque d’émeutes urbaines.
Quand j’ai perdu du poids il y a quelques années et que j’ai eu envie de “changer de peau“ en modifiant mon look, c’est chez lui que j’ai atterri. Il a refait entièrement ma garde robe et il m’a un peu forcé à porter des choses que je n’aurais jamais mises auparavant. Plus que cela, il m’a donné le goût de m’habiller et je lui dois mon élégance actuelle…
Rencontre avec le nouveau Brummell.

Ah, René Malleville ! Que j’aime ce type franc du collier, qui dit ce qu’il pense, qui ne trahit jamais et qui est en toute occasion d’une honnêteté implacable. Ancien chauffeur de bus, patron de bistrot après avoir été licencié de la RTM pour avoir séquestré son directeur, vice-président des Yankees, club de supporters de l’OM, il est aujourd’hui conseiller d’arrondissement et conseiller communautaire et chroniqueur TV.
Je vous laisse avec ce type plein de poésie, de fougue et qui sent bon l’anis…

1 2

Archives

neque. sem, Phasellus libero mi, Curabitur mattis id, eget

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer