Tag

escroquerie

serrure9
Ce texte est destiné à crier ma haine d’une profession abjecte que je vomis depuis fort longtemps. Mon dégoût et mon acrimonie vise une corporation aux pratiques détestables dont elle est coutumière pour gagner toujours plus de clients et s’engraisser sur le dos des pauvres ères que nous sommes.
Je veux bien sûr parler des serruriers, cette engeance immonde qui, si je suis amené un jour à tenir les rênes du pouvoir suprême, sera condamner à la prison à vie dans une maison d’arrêt du Nord Pas de Calais. Là, dans une cellule où le degré d’hygrométrie avoisinera les 95% et la température n’excèdera pas 11°C au mois d’août, les serruriers auront tout le temps de réfléchir à leurs fautes et expier leurs péchés sous les douches entourés de détenus à la miséricorde mesquine.
Je ne veux même pas parler de leurs tarifs prohibitifs qu’ils pratiquent lorsque vous avez un genou à terre et que vous êtes faible. C’est en effet, quand vous êtes en détresse totale (la faute à un comportement discursif qui vous a fait claquer la porte de chez vous en laissant votre précieux sésame sur la table basse du salon), que vous vous apercevez qu’on s’est bien fait entuber lors du passage à l’euro. Au téléphone, votre canaille vous a prévenu que son déplacement vous coutera un tiers de SMIC et vous avez la naïveté de penser un bref instant, que le saligaud vous parle de tarifs établis en francs CFA mais non…
Pourtant, votre porte cédera devant vos yeux ébaubis après quelques secondes d’agiles manipulations de la part de votre malfaiteur immatriculé au registre du commerce. C’est à l’aide d’une simple radio médicale qu’il fera coulisser au niveau du penne de la serrure que le verrou de votre putain de lourde finira par céder. Total TTC : 600 €. Ça fait cher la radio et cette fois, ce n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.
Mais je vais vous expliquer ce qui m’agace encore plus que leur malhonnêteté tarifaire, ce qui me fait monter une haine titanesque à l’égard de cette race de boutiquiers véreux. C’est la façon qu’ils ont de faire la promotion de leur escroquerie : en collant de petits autocollants sur toutes les portes du logement collectif où vous résidez. Ces adhésifs sont généralement bleu et rouge et donc rarement coordonnés avec la couleur des portes des immeubles hausmanniens.
Sur ma porte, j’en ai trois collés à différents niveaux (l’un de ces autocollants est placé à plus d’1,90 m sans doute par un serrurier pratiquant le basket ou la courte échelle). Le pire est que la colle utilisée empêche tout effacement de leurs indélicats passages sans altérer la peinture ou le vernis des portes sur lesquelles ils s’acharnent.
Je les ai appelés une fois pour leur demander de cesser cette affichage sauvage et disgracieux mais je me suis fait répondre, dans un fort accent marseillais, d’aller pratiquer la sodomie chez les hellènes. N’ayant aucune envie de m’abandonner à de telles pratiques sexuelles avec un peuple que j’apprécie pourtant pour la finesse de ses spécialités culinaires, j’ai raccroché, ayant compris que je n’obtiendrai pas satisfaction de  la part de mon tourmenteur.
Je me suis juré de ne JAMAIS appeler un de ces numéros même si je devais passer la nuit sous un porche. J’ai ma fierté et je me refuse à donner raison à ces violeurs de domicile qui ignorent les règles de la bienséance. Ils savent peut-être coller des étiquettes, mais je préfère en avoir le sens.

Archives

massa fringilla facilisis amet, sem, dapibus pulvinar id, velit, efficitur. libero. libero

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer