Category

Mes reportages pour LCM

Jocelyn Meire est le directeur de la Cité des Métiers de Marseille, une cité un peu obscure dont je n’ai jamais très bien compris l’utilité… jusqu’à ce que Jocelyn m’explique très clairement le pourquoi du comment.
C’est à voir ici.

Bruno Gilles, sénateur UMP, était mon invité de la semaine. Coup de bol, il a fait l’actualité cette même semaine en poussant Patrick Mennucci à la faute en plein conseil communautaire. Excédé par les moqueries de Bruno Gilles, Patrick Mennucci en est arrivé à traiter Samia Ghali “d’arabe“… tollé en pleine séance qui a été interrompue pour la première fois de son histoire.
Bruno Gilles est quelqu’un de fidèle et je crois que c’est le seul spécimen politique que j’ai rencontré qui ne cherche pas à faire carrière. Il a longtemps été le porte flingue de Renaud Muselier avant de se mettre en ordre de marche, tel le bon soldat qu’il est, derrière le général Gaudin pour les prochaines municipales.
Il explique très bien que sa femme et ses enfants sont sa priorité et qu’un poste de ministre ou de maire ne le branche pas le moins du monde. Ils ne sont pas tous comme ça !

J’ai enregistré cette émission avant les 6 candidats socialistes qui ont été diffusés en priorité en raison de la primaire socialiste. Je ne recommencerai pas car l’actualité fait que j’aurais aimé poser à Stéphane d’autres questions et que 6 semaines pour une diffusion, c’est trop long.
Il y a des journalistes qui pensent qu’on n’interview pas une personnalité politique du Front National comme on interroge un autre candidat. Je n’ai jamais été d’accord avec cela et je crois que ceux qui pensent ainsi font monter le parti de Marine Le Pen en le victimisant. “Les médias sont contre nous“, “les journalistes sont tous des gauchistes qui trompent les français en étant partiaux“ etc. Vous l’avez entendu cette antienne frontiste, non ?
J’ai interrogé Stéphane Ravier comme j’ai interrogé Patrick Mennucci, Samia Ghali ou Christophe Masse : en essayant d’être le plus honnête et neutre possible. Le but de mon émission est de tenter de comprendre qui sont les hommes et les femmes derrière les politiques : à vous désormais de vous faire VOTRE opinion.

Bon, elle a pas gagné mais il reste que j’ai rencontré une femme charmante qui ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait d’une ministre.
Sans chichi et très chaleureuse avec tout le monde sur le plateau, c’est une personne que j’aurais eu plaisir à interviewer plus longtemps (ce n’est pas le cas de tout le monde).

Patrick Mennucci était mon invité cette semaine. Maire de secteur, député des Bouches-du-Rhône, homme médiatique par excellence, il est un des piliers de l’émission “Les Grandes Gueules“ sur RMC tous les mercredis matin.
Il est facile d’aborder un tel personnage car il vous ouvre grand sa porte. Après, il faut faire attention à ne pas se laisser piéger et s’endormir sous la bonhommie du personnage qui partage un point commun avec Jean-Claude Gaudin : son accent à couper au couteau.
De tous les candidats PS, c’est celui qui frappe le plus fort et qui ne ménage, ni ses amis et surtout pas le maire actuel. J’aimerais bien voir un débat entre ces deux bateleurs…

Ils font le Sud: Patrick Mennucci (27/09/13) par LCM

Mon Dieu qu’elle est belle ! Candidate elle aussi à la primaire socialiste, je l’ai reçue pour parler un peu d’elle. Avant l’enregistrement, elle m’a dit “tu peux me poser n’importe quelle question, il n’y a aucun sujet tabou“. J’y suis donc allé gaiement et c’est vrai qu’elle a un certain franc parler qui plait (ou déplait).
En tête des sondages avec Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti, elle compte bien tirer son épingle du jeu. Réponse le 13 octobre lors du premier tour. En attendant, cliquez ici pour faire sa connaissance.

Christophe Masse est un mec sympa et accessible. Candidat PS aux primaires pour l’élection municipale de 2014, il est également vice-président du Conseil Général. Proche de Jean-Noël Guérini, cela risque de lui coûter cher au niveau des urnes.
Après l’interview, il a trouvé que j’avais été un peu “vache“ avec lui. Je ne trouve pas. Au contraire, en lui posant des questions mêlant le fiel à l’humour, je lui ai donné l’opportunité de faire de bonnes réponses et de découvrir un peu l’homme derrière le politique. C’est le but que je me suis fixé.

Allan Barnier est le prince de la mode, la classe incarnée, l’homme à qui j’aurais voulu ressembler…
Il ose des choses que personne n’ose, il s’autorise des accords entre les couleurs, les motifs et les matières que le citoyen lambda s’interdit pour éviter tout risque d’émeutes urbaines.
Quand j’ai perdu du poids il y a quelques années et que j’ai eu envie de “changer de peau“ en modifiant mon look, c’est chez lui que j’ai atterri. Il a refait entièrement ma garde robe et il m’a un peu forcé à porter des choses que je n’aurais jamais mises auparavant. Plus que cela, il m’a donné le goût de m’habiller et je lui dois mon élégance actuelle…
Rencontre avec le nouveau Brummell.

J’avais envie de servir la cause des Petits Frères des Pauvres autrement qu’en donnant un peu de mon temps aussi je les ai invités dans mon émission.
Je n’ai pas compris pourquoi ils m’ont envoyé un stagiaire mais j’ai trouvé malgré tout un angle pour l’interviewer.
Si vous avez du temps à consacrer ou bien de l’argent à donner, rendez-vous sur le site internet de l’association ici

Hervé Ynsa est l’homme le plus tatoué de France (Livre Guiness Book des records). C’est sa passion, sa vie…
Il est tatoué de partout, jusqu’au crâne. Si vous ne me croyez pas, sachez qu’en coulisse il m’a montré son entre jambes et j’ai pu constater que TOUT était tatoué… et là, en écrivant cela, je devine les hommes devant leur écran d’ordinateur en train de grimacer, imaginant le mal que cela doit faire ! Et oui… même le gland messieurs… Quant aux bourses, elles aussi ont subi la douleur de l’aiguille chargée d’encre et elles ont désormais l’aspect d’une grenade…
S’il y a des femmes que cela fait fantasmer, sachez qu’Hervé est en couple…

1 3 4 5 6 7 14

Archives

massa risus commodo Lorem efficitur. nunc dolor. leo. eleifend Aliquam lectus

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer