“Ils font le Sud“ avec Marc Crousillat

Marc Crousillat était le dernier invité de mon émission. Il fut le candidat malheureux à la Présidence du Cercle des Nageurs de Marseille, premier club privé de natation de France, fort de ses 4 000 membres et de ses 5 millions d’euros de budget. Véritable institution marseillaise (pour laquelle j’ai travaillé 3 ans comme directeur général), il est l’objet de convoitise car son président est reçu et écouté par toutes les édiles que compte la ville.
Marc est l’ancien capitaine de l’équipe de Water Polo plusieurs fois championne de France. Ancien vice-président du CNM (il a démissionné depuis de toutes ses fonctions), fondateur dirigeant de MCO, agence événementielle, il avait toute la légitimité pour se présenter à la succession de l’actuel président Paul Leccia qui l’avait même désigné comme dauphin mais… ce dernier a changé d’avis et s’est représenté à sa propre succession.
Tricherie ? Mauvais joueur ? Reste que Marc a contesté le résultat des élections et que l’affaire est désormais entre les mains de la justice qui a saisi les bulletins de vote et les ordinateurs du CNM afin de mener l’enquête…
Saura-t-on un jour la vérité ?

31 Responses
    1. Volontiers. J’y serai certainement car j’adore cet endroit festif et branché. Si à 4 heures je ne suis pas là, ce n’est pas la peine de m’attendre.

  1. « Les événements doivent aujourd’hui présenter un apport culturel et créatif. A l’heure où les entreprises ont besoin de nouveaux outils de communication, originaux et percutants pour véhiculer leurs idées et valeurs, pour renforcer la cohésion en interne et le sentiment d’appartenance au groupe, nous intervenons avec un élément fédérateur : l’art », précise Pascale Cayla, directrice de l’Art en Direct, qui annonce une hausse de 30 % de son CA 2003. Une approche artistique originale qui a séduit en interne Carrefour lors de sa convention mondiale : l’Art en direct a réalisé sept fresques de 9 m x 3 m, représentant les sept valeurs de l’enseigne (progrès, partage, intégrité, responsabilité, respect, solidarité et liberté), découpées ensuite en 2 500 morceaux et distribués aux 2 500 invités. Pour inciter les 18-35 ans à la découverte du bonbon Daim, l’Art en Direct a organisé une tournée dans les gares : les passants étaient invités à s’exprimer sur des thèmes choisis en amont, relatifs à l’univers du bonbon et à ce qu’il peut évoquer.

Archives

libero Praesent vel, mattis in venenatis efficitur. ut nec leo.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer