Petit conseil si vous dînez avec des américains

82880071
J’ai décidé aujourd’hui, alors que je vole vers le pays qui m’a vu naître, de rédiger un petit article qui pourra vous être fort utile si vous vous retrouvez un jour prochain à la table de convives étasuniens (venez à jeun car vous allez avoir besoin de tout l’espace libre de votre estomac).
Une fois que vous aurez choisi sur la carte des plats proposés, les mets qui viendront modérer une bien légitime faim, attendez-les patiemment en grignotant quelques poulets entiers, un plat de crevettes frites ou bien encore des nachos recouverts de cheddar fondu servis en guise d’apéritif (nous sommes aux USA, je vous le rappelle, et tout y est XXL).
Une fois que les plats commandés arriveront devant vous, servis par d’accortes serveuses au sourire Tonigencyl (ou Crest, soyons américains jusqu’au bout des dents), le protocole commence… Vos convives vous demanderont systématiquement : “do you like it ?“ (que l’on peut traduire par “tu aimes ?“) et sa variante “is that good ?“ (“c’est bon ?“) avec une pointe d’inquiétude dans la voix comme si quelque chose de grave se jouait à cette table.
Lorsque que vous aurez répondu (ou maugréé la bouche pleine, selon) “yes“, vos convives ne seront pas domptés pour autant et ils reviendront à la charge quelques secondes plus tard avec une deuxième phrase clef qu’il me faut vous apprendre : “do you want to try mine ?“ (“tu veux goûter à mon plat ?“) en pointant de leur fourchette l’assiette disposée devant eux. Là, libre à vous de répondre ce dont vous avez envie sachant que vous n’avez que 2 options : accepter ou décliner l’offre.
Environ 70 secondes plus tard (montre en main), c’est reparti : “is that good ?“, “do you want to try mine ?“ et alors là, il ne faut plus hésiter. Je vous recommande de la jouer à l’américaine : sur-jouez et exagérez votre expression en n’ayant pas peur d’être caricatural. Vous aurez l’impression d’être ridicule mais vous ne le serez pas, je vous le garantis.
Prononcez, cette fois-ci à haute et intelligible voix, un sonore “yeah !! That’s great !!! It’s the best fish/hamburger/meat that I ever had !!“ (“oui ! C’est super !!! C’est le meilleur poisson/hamburger/viande que j’ai jamais dégusté de toute ma vie !“). En déclarant cela, envoyez franchement les expressions du visage qui doit être en total mouvement : chaque muscle, chaque nerf doit être sollicité pour faire comprendre à votre interlocuteur que vous aimez bien ce que vous mangez et que vous aimeriez bien qu’il vous lâche la grappe 5 minutes, le temps de finir en paix votre assiette de calamars frits.
Vous devez, par votre mine, exprimer à vos partenaires de table, une sorte d’orgasme absolu en n’hésitant surtout pas à grimacer et minauder au point de faire passer le mime Marceau pour un hémiplégique brachio-facial. L’acmé du plaisir gastronomique doit se lire sur votre front sinon vous aurez droit à un nouveau “are you sure that you like it ?“ que je ne me donnerai pas la peine de traduire.
Vous avez aimé cet article ? Vraiment ? Vous êtes sûr ?

7 Responses
  1. noname

    Howww ! OMG ! Amazing! That’s… Unbelievable !
    Ca va comme ça ? J’ai été bonne ?
    Me suis bloquée la machoire sur le lievable

  2. cambresine

    LOL Jeff ! Nous n’avons pas les mêmes états-Unis !
    Je vais à Wiscasset (le pays du homard bleu !) c’est dans le Maine !
    Les restaurants sont délicieux , les gens polis et intelligents, et pareil à Boston où je débarque et d’où j’embarque !
    Ce qui m’a surprise ce sont les éleveurs qui vendent leur viande dans des boutiques qu’ils ont construites en plein champs !
    Mes hôtes sont grands et minces et mangent normalement ! Si vous voulez je vous donnerai l’adresse ils ont 2 chambres d’hôtes !

  3. noname

    Comme il y a plusieurs « France », il y a plusieurs Etats-Unis et une multitude de catégories de gens…
    Et je confirme que la majorité des américains sont comme Jeff les décrit…
    J’ai vécu 18 mois en Californie, état de la démesure où l’on rencontre de tout. Heureusement pour moi j’étais chez des gens charmants comme vous les décrivez Cambresine !

    1. Précision importante : j’adore les américains et les amis que j’y ai sont extraordinaires. Je voulais juste pointer du doigt quelques petites manies qu’ils possèdent et qui peuvent agacer l’ours mal lèché que je suis.

  4. haight harvey

    comme tu le sais je viens d’un « trou » entre rien et nulle part qui s’appelle MILWAUKEE , mon pére etait d’une famille de 8 enfants maintenant répartis un peu partout aux USA ,c’est vraie les americains veulent avoir un avis sur la perception d’un européen sur la nourriture americaine.,la vieille europe ou chaque pays a sa gastronomie et ses plats typiques.Dans chaque foyer américain on mange des fruits et des légumes et on boit du lait ou de l’eau. le probléme ,c’est les restaurants ou les americains t’invitent,
    pour eux c’est un honneur ils choississent un « bon restaurant » pas un fast food ou un delicatessen, ils sont pragmatiques,si tu dis que c’est bon c’est pas suffisant,ils veulent etre sur d’en avoir pour leur argent ,que le restaurateur est à la hauteur de sa réputation(locale) et qu’ils ne se sont pas ridiculisés en t’invitant dans un resto pourri ,quoi de mieux que l’avis d’un français de FRANCE pays de la haute gastronomie (quoique je préfere de loin la cuisine italienne). IL y a des viandes absolument fabuleuses en gout et en texture mais AVEC ogm et des LEMONADE (country time) citronnade sans jus de citron !!! il y a le junk food mais ça on le sais d’avance que l’on soit americain ou français,fast food,delicatessen aux USA ,c’est kebab et baraque merguez/frites en france.

Archives

justo neque. sed tristique ut libero ut eget quis Lorem adipiscing

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer