Thaïland, here comes the Carias family !

Thaïlande
C’est dans ce décor de carte postale que ma petite famille et moi allons bientôt poser nos bagages. Etant soucieux de faire découvrir à mes enfants les merveilles que notre planète offre aux regards des curieux, j’ai entrepris de les emmener avec moi dans mes voyages autant que faire se peut. A 9 et 12 ans, mon fils et ma fille totalisent déjà 4 continents et ils ont vu le tiers-monde comme le capitalisme le plus outrancier. Je leurs laisse le soin d’analyser et de trier dans ce qu’ils voient les bienfaits et méfaits des sociétés auxquelles ils sont confrontés.
A chaque fois, j’essaye de les faire voyager dans des conditions où ils peuvent véritablement rencontrer les peuples qui vivent dans les contrées que nous traversons. Je veux qu’ils découvrent de nouvelles cultures, de nouveaux paysages, entendent de nouvelles langues et goûtent à des choses dont leur palais n’a pas l’habitude.
Au-delà des habituels sites touristiques que nous allons visiter comme tout le monde, l’intérêt de notre séjour est que nous allons aller à la rencontre des tribus du Nord, partager leurs repas et dormir dans des huttes qu’ils vont mettre à notre disposition. Nous allons notamment découvrir en pirogue les tribus primitives Akha, Karen et Yao qui vivent essentiellement de l’agriculture et de leur artisanat.
Voilà pour le programme que j’ai hâte de dérouler avec les 4 petites mains qui me sont si chères. Départ vendredi matin à 6h15 pour Francfort puis ce sera l’envol pour Bangkok…

3 Responses
  1. Anne-Laure

    Bonnes vacances les Carias!
    Baygon pour toi, gel antibactérien pour Lisa, et la bouille de Bastien, la recette de vacances réussies!! ( fais attention aux prix touristes 😉 )

  2. haight harvey

    c’est un parcours exemplaire,d’un papa exemplaire,mais attention de ne pas trop les apitoyer sur le sort des plus pauvres dans ce monde,il ne faudrait pas qu’ils se transforment en mère theresa ou pire,en communistes !!! les voyages forment la jeunesse,mais cela s’encadre,garder toujours en téte les notions du bien et du mal qui peut changer d’un pays riche à un pays pauvre.tu connais mes enfants,ils ont beaucoup voyagés,et il a fallu discretement les remettre sur les bons rails Protestant à chaque fois ,ou presque ! comme tu le sais « il faut se battre pour ce faire une place au soleil »
    la charité et les bons sentiments cela vient avec l’age quand on a reussie à donner à notre famille tout ce dont elle avait besoin.

Archives

suscipit venenatis sit neque. Sed vel, sed eleifend ut tempus ut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer