L'amitié ne vieillit pas

106378334

Je ne suis pas doué pour l’amour mais question amitié, je m’y connais. On ne peut  pas être bon partout et quitte à choisir… Enfin, bref, ce que je veux dire, c’est qu’il vaut mieux avoir des amis sur qui compter qu’être deux pour affronter les difficultés du monde.

Vendredi, on s’est retrouvés au restaurant avec des amis de Sup de Co que je n’ai jamais perdus de vue. Des vieux de la veille. Des garçons, des filles et puis aussi des pièces rapportées qui sont “devenues“ mes amis. Même le restaurateur est devenu un pote et il avait fermé son restaurant pour nous accueillir, nous seuls. Pas envie de partager notre bonheur de nous retrouver ensemble avec des quidam. Envie de lâcher nos rires et de ne pas se sentir observés par des yeux jaloux de notre bonne humeur et de nos plaisanteries épaisses.

Que c’était bon. A un moment, je me suis tu pour juste embrasser du regard la tablée. Tout le monde souriait, riait, c’était beau. On a eu un débat passionnant pour savoir si on faisait nos âges. Honnêtement, je ne le pense pas ! Qui nous donnerait la quarantaine ? “Non mais regardez Fred ! Franchement tu les fais pas tes 43 ans ! Et toi Boucher ! 44 ? Jamais de la vie ! 38, oui, je veux bien mais pas 44 !“ Alors certains théorisaient qu’on les faisait bien mais qu’à vieillir ensemble, c’était difficile de le mesurer. Je ne suis pas d’accord ! On est jeune dans nos têtes et cela se voit sur nos visages. Ça transpire par tous les pores de notre peau, merde ! J’ai l’impression, à chaque fois que je les vois, d’être dans l’amphi de Sup de Co. 20 ans qu’on en est sorti tout de même… Ça commence à faire.

Ironie de l’histoire, hier, alors que j’arrivais sur la Corniche en courant, je croise un ami (lui aussi de Sup de Co). Mon pote Philippe, que je ne vois plus guère mais qui reste un fidèle, un mec que j’aime beaucoup et qui me rappelle plein de bons souvenirs… et de moins bons. Je me souviendrai toute ma vie de son arrivée en voiture alors que nous l’attendions tous devant sa maison qu’il partageait en collocation avec François, un copain de promo. On lui a appris alors, là dehors, au soleil couchant, que François était mort dans un accident. Ça scelle des existences, croyez-moi…

Nous avons couru ensemble en chapitrant nos vies pendant que nos jambes frappaient le bitume dans une belle régularité. Le boulot, les copains (“pourquoi tu m’as pas dit que vous bouffiez au resto ?!“), et puis la vie amoureuse. Philippe me raconta alors le bonheur qu’il vivait avec sa femme depuis plus de 13 ans maintenant. Amoureux comme au premier jour et même mieux : avec leurs 2 enfants, il me parla du bonheur qui était le sien. Je vous raconte tout ça pour vous dire que c’est possible. On s’amuse à railler les couples mais il y en a qui tiennent et qui sont heureux : c’est possible ! Et puis, à son tour, il m’a demandé : “et toi ?“. Ma liberté fait parfois envie à certaines personnes mariées à qui je raconte ma vie. Je culpabilise d’ailleurs souvent quand je vois mon interlocuteur avoir une lueur d’envie dans le regard. Je fais attention désormais à ne pas “tout dire“ ou alors à nuancer ma vie de célibataire afin qu’il n’envoie pas tout balader en rentrant chez lui. Mais avec Philippe, j’étais vraiment heureux de constater que ma vie ne lui faisait pas envie.

La lueur dans le regard, elle était dans mon oeil.

6 Responses
  1. Carolinette

    J’confirme,
    être jeune, et le rester c’est une question de feeling avec soi même
    Bien que tu sois plus proche du demi siècle que je ne le suis, tu fais djeun’s Jeff
    Tu as 40 balais à ton compteur, tu es incontinent lorsque tu bouffes du poulet cuisiné à l’exotique, et bien que tu possèdes la dernière technologie HighTech en informatique, tu ne piges rien aux modes de communication (SMS) que les plus de 20ans ne peuvent pas connaître. Malgré cela, tu restes un éternel ado ou jeune adulte dans ta tête et ton coeur, possédant la vie devant lui pour partir à la conquête du monde dans une chevauchée mécanique, sauvage, et impertinente
    Alors que moi, âgée de 25ans à peine, qui suis jeune, belle, et outrageusement avantagée par la nature niveau physique, je possède le coeur d’une vieille mégère, aigrie, et le comportement qui va de avec.
    Mais en cotoyant un mec tel que toi, avec 7ans d’âge mental dans sa tête et un coeur gros comme ça, ça vaut toutes crème anti rides, et lifting de la création, une vraie cure de jouvence pour être beau et jeune de l’intérieur comme à l’exterieur.
    Bises le vieux c…( non j’déconne)

  2. Merci Carolinette d’avoir réussi à me percer à jour. Toi, tu sais bien que je suis un djeune. Certes, je ne comprends rien à tes textos que tu arrives à taper en réussissant l’exploit de n’employer aucune voyelle ni aucune ponctuation mais pour le reste, je suis de la balle, non ? Je l’fais grave, hein ?
    T’as 25 ans hors taxes mais je confirme que dans la tête et en dictée, tu as le niveau Grande Section. Question physique par contre, tu es une vraie femme et même un vrai mec, rapport à ta pilosité.
    Côtoie-moi et tu resteras jeune et belle. Eloigne-toi et alors, tu crèveras dans d’atroces souffrance de la maladie d’Alzheimer avant tes 30 printemps. T’es prévenue.

  3. haight harvey

    désolé de ne pas faire partie de tes amis !!!! c’est vraie que l’on ne se voit pas souvent!!
    on peut avoir 63 ans passé,et 12 ans d’age mental,l’avantage c’est que l’on ne se prend pas au serieux,je crois que de ce point de vue nous ne sommes pas bien different malgré les années qui nous séparent. bizzzzz harvey

  4. Mais tu en es un Harvey ! Toujours là dans les coups durs et à mes côtés dans les moments difficiles : merci à toi de ta présence tout au long de ces années.

  5. MAGUY

    Même moi qui est connu l’Ecole en « noir et blanc » tu vois je ne vous trouve pas changé a chaque fois que je croise l’un d’entres vous. Que de bon souvenirs !! Du haut de mon mètre 55 et de mes 60 ans, je vous dis surtout NE CHANGEZ RIEN.
    Gros bisous

Archives

leo. venenatis, venenatis ut risus commodo nec accumsan

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer