Des nouvelles du Bénin

Groupements de femmes Agué oct 2009 4 1023x775

Les cartons arrivent à un rythme régulier à Togbota et le bateau a accosté à Cotonou avec la caisse pleine de fournitures scolaires. Les cartons continuent d’affluer également dans mon bureau alors merci de votre aide mais là, je commence à m’essouffler. Ce n’est pas le courage qui me fait défaut mais l’argent. J’ai dépensé plus de 3 000 € depuis mon retour du Bénin et ma situation personnelle ayant connu de profonds changements, je ne peux plus consacrer 500 € par mois aux frais d’envoi vers le Bénin. Le mois d’octobre a été meurtrier au niveau des impôts : taxe foncière, taxe d’habitation, CSG, TVA, URSSAF… J’ai fait le point avec mon expert comptable et je vais devoir changer de mode de vie. J’ai désormais un ENORME crédit immobilier à rembourser et je vais devoir sacrifier pas mal de choses, à commencer par ma coûteuse moto que j’ai mis en vente ainsi que mon iMac (vendu cette semaine). Je devais partir à Noël au Bénin avec mes enfants mais je vais différer ce voyage. C’est ce qui me coûte le plus. Je n’ai pas encore appeler les enfants pour leur dire et je les fuis quand ils m’appellent car je sais qu’inexorablement, ils vont me demander si je viens bien à Noël. La date est gravée dans leur mémoire et leur cœur et cela va être très dur de leur annoncer la nouvelle. Je préfère consacrer un peu d’argent pour continuer à les habiller et leur fournir du matériel scolaire. Finalement, ce voyage était un voyage pédagogique pour que mes enfants comprennent l’importance d’aider leur prochain. Je les emmènerai un jour prochain. Dès que TF1 m’aura confié un nouveau rôle grassement payé. Voilà. J’espère que je ne vous déçois pas trop avec mes petits problèmes.
Je voudrais également remercier une personne, Anne-Laure Garcin, qui était avec moi au Bénin et qui fait actuellement du baby sitting pour payer des envois de cartons (elle a déjà mis de côté 150 € !). Elle va également ce dimanche faire un vide grenier pour récolter de l’argent et sa générosité me touche vraiment. Elle a vécu les mêmes choses que moi là-bas et elle connaît les besoins de la population qui sont énormes. Merci à elle.
Sur la photo prise récemment par Olivier Lombart, le Président d’Urgence Bénin, les femmes sont réunies pour la distribution d’aides aux familles les plus nécessiteuses. Elles attendent, concentrées, sous le soleil écrasant de Togbota. Elles sont d’une patience incroyable ces femmes. Le temps n’a pas la même valeur que chez nous à Togbota…

Archives

dapibus ut ipsum neque. Phasellus accumsan suscipit venenatis, nec

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer