Les pires films au monde : “King Boxer“

Vous ne rêvez pas : j’ai bel et bien décidé de créer une nouvelle rubrique en l’honneur de l’un des membres les plus éminents de ce blog, Jean-Pierre, alias le Niaquoué, alias le Jaune, alias le Connard Laqué. Pour les chanceux qui ne sauraient pas encore qui est “Jean-Pierre/Niaquoué“, prière de taper ce nom dans la case “rechercher“ située en haut de cette page. Ils découvriront alors qui est ce personnage pour moi (cette page est déconseillée aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et aux porteurs de pace-maker). Pour ceux qui auraient été affranchis et pour les fidèles de ce blog, vous saurez que Niaquoué et moi (et nous, car je ne suis pas seul dans ce combat ; mon ami Azzo m’épaule courageusement dans cette tâche) ne partageons pas les mêmes goûts en matière de pellicules cinématographiques. Loin de là. Il critiques les chefs d’œuvre dont je distille le nectar sur mon blog, n’hésitant pas à insulter les mémoires de Charles Chaplin, Jean Gabin et autre Michel Galabru. Nous avons essayé d’ouvrir le tabernacle de bêtise qui recouvre son cerveau malade, contaminé par le cinéma “made in Hong-Kong“ ou pire, “made in Hollywood“, mais nous avons perdu cette bataille. Je m’avoue vaincu et j’ai décidé de déposer les armes. Mieux que cela : j’ai décidé de vous laisser juge. Quel cinéma aimez-vous ? J’espère que le Niaquoué admirera l’élégance de mon geste et mesurera, à sa juste valeur, la profondeur de mon âme.
Pour déflorer cette rubrique, j’ai choisi un film que le Formosan place au sommet de sa dévédéthèque : “King Boxer“.
Un film de Kung Min sorti en 1971. Scénario : il n’y en a pas. Comédiens : Lee Lin Lin, Chauatieng Pau Chao.
Propriétaire d’un gymnase en Chine, Tchang se rend en Thaïlande pour rencontrer un boxeur du nom de Chi Taï Chan (dont la ressemblance avec le Niaquoué est frappante). Après quelques rounds d’obversation, Tchang décide de parfaire l’éducation du jeune combattant en lui inculquant certaines techniques secrètes…
Admirez la qualité de la photo, les zooms délicats, les cadrages originaux dont se sont inspirés les plus grands réalisateurs (Scorsese a tout piqué à Kung Min, quant à JP Melville, il ne s’est jamais caché de s’être largement inspiré du réalisateur chinois). Les acteurs jouent “juste“ et les doublages réalisées par des comédiens de la Cotorep sont parfaits. A voir et à revoir.

13 Responses
  1. Niaquoue

    Ah, Jeff!
    Merci mille fois! Comme le disait recemment Azzo, avant le tsunami en Thailande, ca me monter les larmes aux yeux…. Revoir ce chef d’oeuvre, sur ce site naguere xenophobe et fasciste me montre l’ampleur de ta conversion. J’en fais le serment, je ne moquerai plus de tes tenues bigarrees et chatoyantes (Azzo, pas la peine de t’envoyer des photos, regarde la premiere page, ce ne sont pas des photos montages, mais bien de cliches de l’album personnel de fafa)
    Precurseur du meilleur film de la derniere decennie, Shao Lin Soccer, ce film est effectivement inconnu de grand public betailler, qui va gregairement regarder le cercle des poetes disparus et le grand bleu tout en professant son admiration pour Godard et Kubrick alors qu’il sait bien que c’est aussi emmerdant qu’un Leos carax mais qu’il a pas le droit de le dire.
    Un petit bemol cependant a ta surprenante generosite: je rappelle qu’il s’agit d’un film de kungfu, et qu’il est un peu incongru de montrer une scene entiere de dialogue dans un film de kungfu, c’est un peu comme si tu nous diffusais l’un des fims de Clara Morgane, mais seulement la scene ou elle se tape une choucroute dans la brasserie de la gare.

  2. jeff

    Clara Morgane n’a jamais mangé de choucroute dans ses films ! Tu mens ! J’ai le coffret collector et je peux certifier qu’à aucun moment, la jeune actrice marseillaise ne mange de ce plat d’origine alsacien. De la saucisse de Morteau, de l’andouille de Vire, de l’andouillette de Troyes et des Banana Split en veux-tu en voilà mais point de choucroute.
    Je suis heureux que cette nouvelle rubrique te contente même si l’extrait choisi ne te convient pas. Je piocherai d’autres scènes de ce chef d’œuvre ultérieurement.

  3. Vive Niaquoue,
    A bien lire ce jeune pong, il me semble qu’il fut le seul capable de terrasser l’ineffable Jeff et d’humilier, comment dire, de disséquer la grenouille théâtrophile. Je reste son premier fan.

  4. Je suis sûr que t’as tripé à donf sur la saga « Matrix » Niaqu’… Pffff…. Prrrrrr…. Ho la laaa… N’importe quoi…! Bullsheat !

  5. Bin merde alors… Cyril « Kubrick » entre dans la danse. Et pour épauler l’Alien bridé en plus… Qu’est-ce qui se passe Jeff…? Je croyais qu’on était entre nous ici… Écoute, Niaquoué on t’connaît pas, mais laisse nous t’dire que tu t’prépares des nuits blanches… des migraines… des « nervous breakdown », comme on dit de nos jours. Cyril, en ce qui te concerne, tu ferais mieux de te tenir à l’écart de la tempête, de l’ouragan, que dis-je, du maelström qui s’annonce… On ne fera pas de prisonniers. Rejoins les rangs éclairés de l’Occident bienveillant qui lutte, ici sur ce blog, contre l’obscurantisme extrême-oriental, qui veut ramener l’humanité dans les ténèbres. Ne sois pas félon au sang des pères de tes pères ! Ils bouffent des chiens Cyril! Des chiens bon Dieu ! Le meilleur ami de l’homme ! (Non c’est pas le cheval…) Qu’ils font frire dans des bassines où ils font aussi leurs besoins, avec de l’huile coupée à l »antigel. Ils vendent leurs propres enfants contre une poignée de bonbons, une tablette de chocolat ou une cigarette ! J’en ai vu, moi, des Jaunes, vu de mes yeux vu qui montaient des robinets sur des Ours vivants pour boire les substances produites par le foie de l’animal ! Ils bouffent des œufs pourris qui ont fermenté pendant des mois sous du fumier de porcs ! Ils sont verts de moisissure ces œufs Cyril et ils mettent ça dans leur bouche, ils mâchent le tout avec leurs chicots marrons et ils trouvent ça bon ! Est-ce que par hasard l’érotomane Niaquoué t’aurait proposé 30 deniers d’argent pour trahir le christique JEFF CARIAS (qui a les même initiales que Jesus Christ, ce qui est un signe ! Je vous le dis en vérité…!)? Moi je m’en fous, je ne suis rien, mais pense un peu à Jeff qui vise la diection de TF1 et qui sera bien embété le jour où on lui dira que tu es de ses connaissances et que tu fréquentes des bouffeurs de chiens… Penses y…

  6. jeff

    Laisse aller Azzo, garde tes nerfs inside man : ce n’est pas un petit ouvrier de l’image et un jaune cassé qui vont me faire reculer ou baisser la garde. Cyril traverse en ce moment une période difficile. Photographe de profession, il n’a pas travaillé depuis le mois d’octobre (une photo d’identité pour un couple en partance pour l’étranger et qui refaisaient faire son passeport) et il doute. L’immonde chinetok lui a tendu une main crochue en lui faisant miroiter l’excellence du côté obscure et le pauvre ère a plongé, croyant se faire un ami. Le pauvre. Moi qui l’ai façonné, qui ai redonné à son visage un aspect humain et qui lui inculqué une petite partie de l’immense culture que je stocke dans mon cerveau, tel le serveur informatique de la NASA. L’ingrat. Le gras, même. Pactiser avec l’ennemi… Il fût un temps où il aurait été raflé à son domicile et passé par les armes d’un peloton de patriotes. Tu seras tondu haut et court immonde traître. Il n’y aura pas de place pour les déviants dans le monde que je m’apprête à ré-organiser. Réfléchis bien avant de signer le pacte que le Diable aux pousses de bambous te propose…

  7. Niaquoue

    Une fois de plus nos comperes accumulent les grossieres erreurs et les contre-verites manifestes, merci a toi Cyril de le denoncer avec vigueur:
    1- Clara Morgane mange de tout, elle le dit elle meme d’ailleurs: il y a quelques semaines dans les vestiaires de l’OM, elle disait ainsi a Taiwo pour le remonter apres l’humiliante defaite face a Liverpool, « moi je mange de tout  »
    C’est pas une preuve ca?
    Elle mange de la choucroute comme des nems, des rouleaux de printemps, qu’elle trempe delicatement dans son nuocmam avant de l’enfourner.
    2- Le meilleur ami de l’homme, O toi le Lucchini du pauvre, le tetard de scene, l’apprenti zoophile, ce n’est evidemment pas ni le chien, ni le cheval, ni meme le foie de l’ours, mais bien Clara Morgane, ben ouais, et ose me dire que tu n’en mangerais pas?
    PS: sur une note serieuse, j’ai bien vu comme toi Azzo, le reportage ou de sympathiques niaquoues, la bouche ouverte sur un abime d’incomprehension, enferment un ours dans un toute petite cage, le pique avec une seringue de 2 metres dans le foie et le pancreas pour lui retirer de la bile et autres liquides… insensibles et plutot amuses par les hurlements de la bete,
    Et dans ces rares moments, j’ai un peu honte…
    Pour me remettre, ensuite je regarde un DVD pirate d’un film francais, achete sous le manteau 50 centimes, et je me dis …. et ben putain, heureusement que je l’ai paye que 50 centimes.

  8. Niaquoue

    Bon, en parlant de cerveau, je crois que c’est l’heure du reboot de celui de Jeff. Il vient d’atteindre sa limite de 5 kilo-octets, combien de fois va t-il falloir le dire, bordel de bordel???
    Que du texte et eventuellement du morse! tu lui fous de la musique et de la video et il fait error system!
    La derniere fois, on l’a retrouve aux WC en train de se brosser les dents avec le balais de chiotte. ensuite faut de nouveau tout lui apprendre, a faire la ou on lui dit de faire…etc
    Pensez a sa femme! bon sang, c’est assez dur comme ca, sans qu’on sabote sa reeducation tous les 3 mois!

  9. jeff

    Je trouve navrant que tu parles de cette histoire de WC : il faisait noir et on ne voyait rien dans cette salle de bain. Tu le sais bien et pourtant tu digresses, toi le salisseur de mémoire, le fossoyeur de vérité. Honte à toi et à tes ancêtres à la face aplatie.

  10. Bon heuuu.. là j’ai pas l’temps, mais faut qu’on paaaaarle Niaquoué ! Jeff et moi on est très… courroucés ! Dire qu’il a un vieil Atari St ou un Amiga 500 à la place du citron, c’est un comble en ce qui te concerne il me semble ! D’autre part, je n’ai pas bien saisi ton allégorie sur le brossage des dents à la brosse à chiottes… Mais bon… Je sais pas tout non plus. J’ai moi même l’occasion de m’adonner, à l’occasion, à de telles pratiques que j’adjoins à une masturbation éclair je et j’en retire, sans fausse modestie, des orgasmes fulgurants qui me laissent pantois. Comme quoi, il n’y a pas que par chez vous qu’on puisse être raffinés en matière de sexualité.

Archives

id dapibus accumsan fringilla ante. Donec mattis quis et, ipsum ut nunc

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer